Rejoignez nous !

Football

Joseph Oughourlian (RC Lens) : « Je me félicite tous les jours que Merlyn ait sauvé le LOSC de la faillite »

Publié

le

Crédit Photo : Alex Pantling/Getty Images

Auditionné par le Sénat aux côtés d’Olivier Létang, président du LOSC, Joseph Oughourlian (RC Lens) a profité de la fin de l’audience pour s’amuser de la rivalité qui lie les deux clubs nordistes.

Ce jeudi, plusieurs dirigeants du football français étaient auditionnés par le Sénat. Jean-Michel Aulas (FFF), Jean-Pierre Caillot (Stade de Reims), Joseph Oughourlian (RC Lens), Olivier Létang (LOSC) et Maarten Petermann (fonds Merlyn Partners) ont représenté le football professionnel français pour évoquer la financiarisation du football. Questionné, le président lillois, comme tous les autres, a dû expliquer comment il avait utilisé les sommes touchées de l’accord conclu avec CVC par son club : « Quand on est arrivé au mois de décembre 2020 avec Maarten (Petermann), ça va peut-être choquer, mais le club était mort économiquement. […] On a sauvé le club qui est aujourd’hui sain financièrement. On ne l’a pas utilisé (une trentaine de millions d’euros) pour réduire la dette, mais pour investir sur la formation, sur les infrastructures, les ressources humaines et le digital. Les deux dernières années, nous avons battu des records de chiffre d’affaires de ticketing et de merchandising parce que l’on a investi sur ces parties-là. On a réinvesti sur le Domaine de Luchin. On a utilisé cette somme pour rendre le club plus fort », évoque Olivier Létang, défendant les projets et la trajectoire entrepris par la formation lilloise ces dernières années.

À l’autre bout de la rangée, Joseph Oughourlian s’est quelque peu amusé de la situation en fin d’audience. Alors que le dirigeant du LOSC avait pointé du doigt les agissements de son prédécesseur, Gérard Lopez, le président du RC Lens en a rajouté une couche quelques instants plus tard : « Quand Merlyn vient reprendre le LOSC qui n’était pas dans une situation financière compliquée, mais qui était en banqueroute. C’était un secret de polichinelle. Tout le monde savait bien ce que la gestion précédente avait fait à ce club. C’était plutôt une très bonne nouvelle pour les supporters du LOSC, lance ainsi Joseph Oughourlian, dirigeant artésien depuis le 16 juin 2018. Je me félicite tous les jours que Merlyn soit arrivé au LOSC, car si Lille faisait faillite nous n’aurions plus de derbys en Ligue 1 et on aime ça. On adore jouer les derbys, et on adore les battre », a-t-il ainsi conclu son discours avec le sourire. L’audition s’est alors terminée sous les rires de l’ensemble des acteurs présents dans les débats, de Jean-Michel Aulas aux sénateurs.

Depuis son arrivée à la présidence du RC Lens, Joseph Oughourlian affiche un bilan mitigé face au LOSC avec 4 défaites, 3 nuls (dont une élimination en Coupe de France) et 2 victoires en neuf derbys disputés.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR