Rejoignez nous !

LOSC

Épinal – LOSC : « Quand on se moque du monde ça finit par se voir » L’Équipe

Publié

le

C’est dans le Stade de la Colombière garnit de 5000 personnes qu’Épinal s’est imposé hier face à un triste LOSC. Oui, on préféra mettre en avant l’exploit d’Épinal, second petit Poucet (avec Belfort) de la compétition, plutôt que le début de crise qui pointe le bout de son nez du côté des Lillois. C’est à peu près la position de la plupart des médias qui, à défaut de parler de la prestation pathétique des Lillois, parle des Spinaliens « héroïques » dans leur match gagné logiquement.

Le LOSC marque grâce à Loïc Rémy à la 8e minute, après quoi, « la pression Nordiste est retombée » (Joël Domenighetti pour L’Équipe). Du côté de RMC, où on accable plus que les autres (et très justement) le club : « à la fin de la mi-temps la possession est à la faveur d’Épinal, s’exclame Riolo, comment c’est possible ? C’est inconcevable ! » Le journaliste n’hésite pas à employer le terme de « faute professionnelle. » Comme le rappelle très justement Richard Gotte pour La Voix du Nord, en Coupe de France « sans envie, tu ne vas nulle part. »

[irp posts= »13271″ name= »La réaction après match de Christophe Galtier et Gérard Lopez »]

Et de l’envie le LOSC n’en a plus depuis quelques semaines maintenant, de quoi inquiéter tout le monde et Galtier le premier : « je vais faire le point avec mes dirigeants. » Il semblerait que le discours du coach ne fasse pas écho du côté des joueurs, comme le souligne justement Riolo : « l’exigence de Galtier ne s’est-elle pas fracassée à un groupe moins réceptif ? » Ce qui, selon Rothen, est la limite du projet de Lopez : « t’es rattrapé par le projet du club. Le groupe est moins receptif, des joueurs se sont habitués à son discours [celui de Galtier, NDLR]. » Si L’Équipe ou La Voix du Nord pointe les limites de l’effectif et de son envie, sur le plateau de RMC on a tendance à dédouaner les joueurs. « C’est difficile d’accuser les joueurs, selon Riolo, parce que le joueur peut te dire « on sait très bien comment fonctionne le système, on sait très bien qu’on est de la chaire à canon et qu’on est là pour être vendu, donc on va peut-être pas se bouger le cul à 100 % pour ce club qui, de toutes façons, n’est pas là pour nous garder mais pour faire du beurre sur nous. Le beurre est fait : j’en ai plus rien à foutre du destin collectif de l’équipe. » »

[irp posts= »13252″ name= »Épinal – LOSC : les notes des Dogues »]

Difficile de trancher ici entre les différents points-de-vues portés sur cette débâcle mais ce qui est sûr c’est que le LOSC n’est pas à l’abris de la dégringolade, à seulement 3 points de Saint-Etienne (actuel 15e de Ligue 1) des questions se posent. « Le danger revient dès samedi à Strasbourg en Ligue 1, écrit Domenighetti dans L’Équipe, l’erreur ne sera plus tolérée. »

Crédit photo : IconSport

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR