Rejoignez nous !

Football

Droits TV : Un écran noir pour la 1ère journée de Ligue 1 ? « On assumera » lâche Jean-Pierre Caillot

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois / Victor Orgaer

Dans un mois, ou presque, la Ligue 1 reprendra ses droits pour dérouler les 34 rencontres de la saison 2024-25. À ce jour, ses matchs n’ont néanmoins pas trouvé de diffuseurs et la possibilité de voir un simple écran noir à la reprise est déjà envisagée.

Samedi dernier, le collège de la Ligue 1 se réunissait pour statuer sur les droits télévisés. Pourtant, alors que le temps presse, aucune décision finale n’a été prise. Dans un entretien accordé au journal L’Equipe, le président du Stade de Reims Jean-Pierre Caillot s’est longuement confié, évoquant en long et en large les incertitudes des clubs et une situation « évidemment préoccupante » mais qui ne pousse pas « à prendre des décisions dans la précipitation ». Une nouvelle réunion est déjà programmée ce jeudi pour poursuivre l’évolution du dossier, dont les portes de sortie éventuelles sont au nombre de trois : « Il y a toujours l’option 3, présentée au conseil d’administration (vendredi dernier), et qui peut peut-être aboutir. Donc, entre l’option 3 et l’option 2, on verra bien. L’option 2, c’est la chaîne 100 % L1 avec Warner Bros Discovery. Mais l’intégration d’une chaîne ne se fait pas en 24 heures. Il y a des réflexions. Il faut que chacun donne sa position, ce que l’on a commencé à faire samedi. L’option 3 ? Cela peut-être beIN Sports », débute le président du collège de Ligue 1. Néanmoins, si beIN Sports a toujours affirmé son intérêt pour le championnat, celui-ci ne s’est jamais concrétisé par une offre claire. « Jusqu’au bout, on peut avoir de l’espoir… L’espoir fait vivre. »

L’option 1, celle qui n’a pas été évoquée, est la possibilité de voir DAZN prendre les rênes. Celle-ci apporte trop peu de garanties financières pour convaincre et ne fait donc pas l’unanimité au sein des dirigeants de clubs français, frileux suite à l’échec Mediapro en 2020. La création d’une chaîne 100% Ligue 1 semble donc être la seule option envisageable. Elle présente néanmoins des défauts : « Tel qu’il nous est présenté, c’est un bon produit. Mais dans le schéma actuel, il n’y a pas de fixe. Les clubs ont des problèmes de trésorerie et ils ont besoin d’un fixe pour être rassurés. Avec la chaîne, il va falloir un peu de temps pour qu’elle ramène de la ressource. Cela fait aussi partie des réflexions, poursuit Jean-Pierre Caillot, qui n’exclut pas la possibilité de voir un simple écran noir le 16 août. J’espère qu’une décision sera prise d’ici la fin de semaine, mais pour décider, il faudra avoir des choses sur la table. La chaîne l’est, mais il faut du temps pour la démarrer. Si on doit reprendre la saison sans chaîne, pendant une ou deux journées, on assumera. Les gens iront au stade pour voir les matches. Et on patientera. Je pense que c’est une erreur de démarrer quelque chose dans la précipitation », a-t-il ainsi commenté, laissant les supporters dans le flou.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR