Rejoignez nous !

Football

Olivier Bossard (EDG) : « Il va falloir travailler vite et bien du côté du LOSC »

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois / Victor Orgaer

Ce lundi 10 juin, le marché des transferts a ouvert ses portes dans l’Hexagone. Une période clé pour le LOSC à l’aube de la saison 2024-2025.

Quatrième de Ligue 1 à l’issue de l’exercice écoulé, le LOSC s’apprête à vivre des semaines décisives, tant sur la scène mercantile que lors du 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions. Ces deux axes ont d’ailleurs récemment été évoqués sur les antennes de La Chaîne L’Equipe, sur lesquelles les interrogations émergeaient avec intensité lorsqu’il a fallu évoquer la situation lilloise : « Je pense à Lille. Ils ont perdu (Paulo) Fonseca et s’ils perdent Jonathan David, Leny Yoro et Edon Zhegrova, que se passera-t-il pour Lille ? Il y a en plus cette perspective des barrages. Il va falloir travailler vite et bien du côté d’Olivier Létang. Espérons qu’ils ont anticipé », lance ainsi Olivier Bossard, dont les questions et souhaits interloquent Giovanni Castaldi : « (Leny) Yoro, les dirigeants du LOSC savaient qu’ils allaient le vendre cet été. Jonathan David, ça fait trois ans qu’ils espèrent le vendre. Bon, finalement ils se retrouveront avec 30 plutôt que 60… mais ils savaient qu’ils allaient avoir des départs », débute-t-il, estimant que la direction lilloise doit être consciente, et depuis plusieurs mois, de la réalité auquelle elle doit faire face.

Cette inquiétude autour d’un mercato agité avait été poussée sur le petit écran par les récentes déclarations formulées par Edon Zhegrova, celles qui ont évoqué ses envies d’ailleurs. Mais là encore, elle est renvoyée dans les cordes : « Les saisons d’avant, quand il n’était pas terrible, c’était un joueur très irrégulier. Je pense qu’il va un peu vite en besogne », fustige Giovanni Castaldi, estimant qu’un départ était précoce. Ses propos ont finalement été nuancés par Pierre Maturana : « Peut-être que voir tous ces départs, ça peut jouer aussi dans le fait qu’il se demande ce qu’il se passera dans le projet lillois. Mais le LOSC est un joli club avec des ambitions, il ne faut pas l’oublier », conclut le journaliste de So Foot comme si chaque dossier était dépendant l’un de l’autre. La réalité est celle évoquée ci-dessous, il va falloir travailler vite et bien, et cela a commencé par la nomination de Bruno Genesio dès l’entame du mois de juin.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR