Rejoignez nous !

Football

Point prêtés : Pas de vainqueur dans le duel des exilés du LOSC, Amine Messoussa décisif

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois / Corentin Betra

Vendredi dernier, Le Mans FC recevait le FC Villefranche-Beaujolais pour le compte de la 30ème journée de National 1. Un match qui opposaient deux joueurs prêtés par le LOSC, à savoir Ugo Raghouber d’un côté et Amine Messoussa de l’autre.

Dans ce duel aux dynamiques opposées, Le Mans s’accrochant à un improbable rêve de montée en Ligue 2 et Villefranche se battant pour son maintien en N1, les deux équipes se sont rendues coup pour coup pour finalement se séparer sur un score d’un but partout. Un point qui fait les affaires des coéquipiers de Messoussa puisqu’ils permettent aux Caladois de rester en-dehors de la zone de relégation à quatre journées de la fin de la saison. Dans une entame de match équilibrée, la première accélération vient ainsi du jeune attaquant prêté par le LOSC. Lancé dans la profondeur, il élimine le défenseur et semble se faire accrocher dans la surface par le tacle de ce dernier. Mais l’arbitre y voit de la roublardise et le sanctionne d’un carton jaune pour simulation, au grand désespoir du joueur de 19 ans. La sanction sera immédiate avec un superbe but du Mans signée Quarshie d’une frappe lointaine sur une contre-attaque mal renvoyée par la défense adverse (23′). Particulièrement en jambes sur le front de l’attaque, Amine Messoussa va faire vivre une soirée délicate à la défense adverse par ses déplacements et sa justesse, récompensée dix minutes plus tard par une belle passe décisive pour Blanc (32′). La fin de la première mi-temps sera à l’avantage de Villefranche sans que cette équipe n’arrive à prendre l’avantage.

Au retour des vestiaires, Raghouber et Messoussa se retrouvent dans le rond central pour discuter avant la reprise du jeu. Un second acte qui sera tout autre car si Messoussa et ses coéquipiers auront eu des opportunités en transitions, ce sont les Manceaux qui vont dicter le rythme de la rencontre. Peu en vue lors des 45 premières minutes, Ugo Raghouber fait sa loi et crée des décalages dans l’entrejeu tout en empêchant les contre-attaques adverses. Le Mans aura alors plusieurs situations pour prendre l’avantage mais tombera sur un gardien en état de grâce et fera face à un manque de réussite criant dans le dernier geste. Avec ce match nul (1-1), Le Mans reste 5ème à 7 points de Niort, deuxième, tandis que Villefranche est premier non-relégable à la différence de buts particulières, juste devant le Nîmes Olympique.

Outre ce duel fratricide entre deux anciens coéquipiers, Mohamed Bayo, Alan Virginius et Akim Zedadka foulaient également les pelouses du continent. Il ne semble plus faire l’unanimité en Normandie, le premier nommé s’est contenté d’une entrée en cours de jeu pour la quatrième fois d’affilée. Une trentaine de minutes durant lesquelles il n’est pas parvenu à faire trembler les filets lors de la défaite du Havre AC, qui endosse désormais le rôle du barragiste (16e, 28 pts), face au FC Metz (0-1). Encore un cran plus bas, Clermont s’est également incliné d’une courte tête contre le RC Lens (1-0). Le Lillois a vécu cette opposition dans la peau d’un titulaire (63 minutes de jeu), mais n’est pas le facteur X espéré dans une course à un maintien désormais désespéré. Enfin, après de longues semaines passées sur le banc, Akim Zedadka a pu disputer une période complète le week-end dernier en participant au succès du Real Saragosse sur Huesca (1-2).

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR