Rejoignez nous !

Football

« Ah, c’était dur… », Bafodé Diakité retrace ses déboires à l’épaule avec le LOSC

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois / Corentin Betrancourt

De retour en forme ces dernières semaines, Bafodé Diakité a vécu de sérieux déboires lors de la première partie de saison du LOSC. La faute à une épaule récalcitrante. Un épisode sur lequel il est revenu en longueur…

Sélectionné par Sylvain Ripoll avec l’équipe de France Espoirs pour disputer l’Euro 2023 l’été dernier, Bafodé Diakité a vécu une expérience écourtée par une blessure subie à l’entraînement : une luxation de l’épaule. S’il a foulé les pelouses à plusieurs reprises, il a rechuté quatre fois avant de se faire opéré. La première intervient lors de la réception du HNK Rijeka à Lille, opposition comptant pour les barrages de la Ligue Europa Conférence. Quelques jours plus tard, il était aligné en défense centrale à Lorient. Une rencontre synonyme de véritable débâcle pour le LOSC, largement vaincu (4-1), lors de laquelle Bafodé Diakité n’était clairement pas en état : « Ah, c’était dur…, confie-t-il dans L’Equipe. Umtiti n’était pas prêt, Alexsandro pas là (suspendu)… Le coach me demande comment ça va. Je dis, j’ai mal, je ne vais pas pouvoir jouer. Il me répond, comment on fait, je n’ai personne ! Je crois que j’étais vraiment la seule solution. Il m’a dit, c’est mieux que j’aie un Bafodé à 40 % ou 50 % que personne. Je l’ai fait pour l’équipe. Mais c’était dur. Quand j’étais derrière l’attaquant de Lorient, je ne pouvais l’embêter qu’avec ma main gauche. S’il partait sur ma droite, je ne pouvais rien faire. Et heureusement je jouais dans l’axe car latéral, ç’aurait été impossible de faire une touche. »

Il a continué à jouer par la suite, malgré des difficultés certaines, enchaînant même de belles performances. Le résultat de l’insouciance : « Les premiers matches, vu que je ne savais pas ce que c’était, oui (il avait un peu peur, ndlr). Mais au bout d’un moment, je ne calculais plus. Je me disais, si elle sort, elle sort… Je connais des personnes qui me disaient que quand ils éternuaient, elle sortait. Donc je me disais, ce n’est pas en faisant attention qu’elle ne va pas sortir », poursuit ainsi Bafodé Diakité, qui rechutera une quatrième et dernière fois lors d’un déplacement au Parc des Princes.

Fin novembre, Bafodé Diakité est mis de côté par son entraîneur, qui annonce qu’il sera opéré lors de la trêve hivernale. Pour autant, il débute le 17 décembre dernier, lors de la réception du Paris Saint-Germain. Un choc lors de laquelle Paulo Fonseca estimait avoir besoin de son profil : « Il me dit, on sait comment ils sont, sur les côtés ça va très vite, on va avoir besoin de latéraux qui soient un peu plus défensifs. Mon épaule allait mieux. Ça se passe plutôt bien jusqu’à la 60e minute : je fais un tacle, penalty, mon épaule sort, carton jaune… Vraiment la totale », se confie-t-il ainsi, concluant sur une note plus positive. Cette vilaine blessure, c’est aujourd’hui du passé : « Normalement, mon épaule ne devrait plus sortir. Il faudrait vraiment que je fasse le con. Mais je fais du foot, pas de la lutte… », conclut Bafodé Diakité dans un entretien à retrouver ce vendredi 29 mars dans le journal L’Equipe.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR