Rejoignez nous !

Football

N3 – J20 : La réserve du LOSC chute dans le premier Derby du Nord de la semaine

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois

La 20e journée de National 3 offrait un Derby du Nord avant l’heure. Celui-ci n’a malheureusement pas tourné en faveur du LOSC, douché par l’une des seules situations franches du RC Lens (1-0).

C’est dans une atmosphère hostile, entre chants insultants et fumigènes, que la réserve du LOSC faisait son entrée sur la pelouse du Stade François Blin. Pour autant, loin d’être effrayés par cette animosité ou par les noms alignés à l’opposé, ses joueurs ont été les premiers à mettre le feu dans la surface lensoise. Néanmoins, comme durant l’ensemble du premier acte, du déchet et de mauvais choix viendront condamner les situations lilloises. Sur celle-ci, la première de cette partie, Malouda préféra tenter un centre maladroit plutôt que de décocher une tentative spontanée à son entrée dans la surface (4′). Dans la foulée, les Lensois ont frappé, mais n’ont pu que toucher l’arrière des filets de Negrel (5′). Ce dernier a d’ailleurs été le premier portier à s’exprimer avec une belle manchette sur un corner (10′).

Une torpeur soudainement brisée

Malgré de nouvelles tentatives de Malouda (28′) ou Guilavogui (33′) de part et d’autre, cette première période est peu enlevée, même dans le combat. Le LOSC se montre solide défensivement, quasi intraitable, et tout aussi performant en phase de relance. La technique lilloise est supérieure, à l’exception des offensifs qui mêlent transition et précipitation, déchet à vivacité. Les premiers efforts à la relance ne sont pas récompensés, voire même totalement gâchés par les attaquant lillois. C’est ainsi que la torpeur s’installe peu à peu dans les travées, avec une neutralisation certaine. Pourtant, comme trop souvent dans ce genre de rencontre, il en suffit d’une pour faire mouche. Lancé dans l’axe, Bermont transperce l’axe lillois de la gauche vers la droite avec un double une-deux. Il décoche ensuite une frappe croisée qui heurte le montant avant de faire trembler les filets (45+1′). Tom Negrel ne pouvait pas faire grand chose, mais rentre miné, comme ses coéquipiers, aux vestiaires (1-0).

De retour sur le gazon, c’est le LOSC qui prend l’initiative et tente d’acculer la défense lensoise dans son camp. Cette première mission est accomplie, mais pas la seconde, celle de faire trembler les filets. Les corners s’enchaînent. Les tentatives lilloises sont constamment contrées et Leca se contente d’une seule et unique parade sur un tir qui semblait frapper le montant. Peu à peu, l’énergie des Dogues est maîtrisée, tout comme le temps fort créé. Ce sont la rugosité et les contacts qui prennent le pas sur les deux animations. Si le premier quart-d’heure semblait tourner en faveur des hommes de Stéphane Pichot, ils peinent désormais à franchir le milieu de terrain. Situation loin d’être plus enivrante pour les Lensois, peu emballants. Finalement, il ne se passe plus grand chose dans cette deuxième mi-temps, à l’exception d’une petite prise de bec entre Trévis Dago et son vis-à-vis sur le côté. Celui-ci est d’ailleurs devenu la cible des brimades d’un public qui ne demandait qu’à se réchauffer.

Ces minutes de flottement durent, voire perdurent, jusqu’à ce que les Lillois ne décident de hausser le rythme. L’entrée de Faïz permet notamment aux offensifs d’afficher une maîtrise technique plus importante. C’est ainsi qu’il est possible d’assister à un nouveau temps fort. Baret croit ouvrir le score sur une tête qui passe néanmoins juste à côté du montant (76′). Faïz s’essaye ensuite, mais sa tentative est contrée puis repoussée (77′), avant qu’une nouvelle tête de Baret ne passe quelques centimètres au-dessus des cages de Leca. En parallèle, les travées se vident déjà avec le départ d’une première volée de locaux (80′). Les Dogues tentent de pousser jusqu’au bout, mais malgré quatre minutes de temps additionnel, ils ne parviendront jamais à arracher l’égalisation. Il y a pourtant eu deux gros frissons avant le coup de sifflet final. Dago, notamment, a tenté à bout portant, mais sa lourde frappe a été détournée par un tacle glissée en pleine surface. Sous la pluie, les Dogues peuvent faire grise mine. Pourtant, en termes d’occasions, ils ont été supérieurs. Un résultat nul n’aurait pas été démérité.

RC Lens 1-0 LOSC (1-0)

Buts : Bermont (45+1′) pour le RC Lens
Avertissements :  
Baret (57′), Beau Djellel (73′) pour le LOSC, Guilavogui (57′)

RC Lens : Leca (c) – M’Bala, Apperry, Haïdara (Lenne 70′) – Pouilly, Sylla, Herbin, Chávez (Ganiou 70′) – Guilavogui (Bonta 70′), Bermont (Diliwidi 82′), Abeddou
Entraîneur : Lilian Nalis

LOSC : Negrel – Touré, Vanbaleghem, Ousmane (c), Costarelli – Baret (Nagera 78′), Khalifi – Malouda (Faïz 70′), Ferrah, Dago – Beau Djellel (Bazié 78′)
Entraîneur : Stéphane Pichot

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR