Rejoignez nous !

Football

Lucas Chevalier (LOSC) : « Je préfère jouer les Jeux Olympiques qu’être remplaçant à l’Euro »

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois / Victor Orgaer

La grande interrogation de cet été pour les sélections nationales sera les Jeux Olympiques. Lucas Chevalier sera concerné par ces débats. Il a été interrogé sur sa participation à la compétition et une potentielle convocation pour le championnat d’Europe.

Lucas Chevalier a retrouvé l’Equipe de France Espoirs, élargie aux joueurs de moins de 23 ans afin de préparer les Jeux Olympiques de Paris 2024. Il était en conférence de presse ce mardi pour évoquer son retour avec les Bleuets. Si sa participation aux Jeux Olympiques semble être en bonne voie, le portier du LOSC frappe à la porte de l’Equipe de France A avec ses performances, ou du moins n’est pas très loin. Ainsi, en cas de blessure par exemple, il pourrait devenir le 4e homme : « L’Euro dans un coin de la tête ? J’avais dit dans une interview que si je pouvais faire les deux, je ferai les deux, mais c’est parce que se sont des choses qui font rêver et je ne souhaite pas du tout la blessure d’un collègue, lâche-t-il entre deux rires. Je préfère jouer des Jeux Olympiques qu’être remplaçant à l’Euro, ça parait logique. C’est sûr que si on doit faire appel à moi, j’irais avec plaisir, on ne peut pas manquer ça ».

Les deux compétitions ne sont séparées que de quelques semaines, laissant peu d’opportunités aux joueurs de disputer les deux compétitions. Lucas Chevalier ne pense d’ailleurs pas réellement à disputer les deux échéances. Il préfère se concentrer sur les Jeux Olympiques, où il espère pouvoir s’adjuger la place de titulaire en puissance, qu’une hypothétique sélection à l’Euro : « Faire les deux ? C’est compliqué, forcément parce que ça s’enchaîne. Après, je ne pense pas que ça soit d’actualité. Je me focalise sur les Jeux Olympiques et on verra ensuite. Mais pour le moment, je pense que la question ne se pose même pas. Ça me paraît compliqué », confia le portier du LOSC. Une double participation qui sera d’autant plus difficile puisque son sélectionneur, Thierry Henry, a confirmé qu’il serait compliqué pour un joueur de disputer les deux compétitions même s’il n’était pas contre. Selon lui, les clubs resteront les maîtres de chaque décision.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR