Rejoignez nous !

Football

Ligue 1 – J22 : La frustration de l’adversaire après LOSC – Le Havre AC

Publié

le

Crédit Photo : Le Havre AC Médias

Vaincu par le LOSC de Paulo Fonseca, Luka Elsner n’a pu que confirmer la supériorité lilloise au coup de sifflet final, laissant néanmoins place à la frustration au vu de l’entame de match réalisée par ses hommes.

Ce samedi, dans le cadre de la 22ème journée de Ligue 1 Uber Eats, le Lille Olympique Sporting Club recevait Le Havre AC sur la pelouse de la Decathlon Arena – Stade Pierre Mauroy. Une rencontre à l’issue de laquelle les Dogues ont pu lever les bras suite à trois réalisations successives de Jonathan David (24 ans). Ils l’ont en effet aisément emporté (3-0), et ce, devant plus de 40 000 spectateurs. Au coup de sifflet final, Luka Elsner, entraîneur, et Loïc Nego ont commenté les 90 minutes écoulées en terres nordistes.

Luka Elsner

Présent en conférence de presse quelques minutes après avoir vu son équipe s’incliner face aux Dogues, Luka Elsner a fait part d’une certaine frustration. Il estime que ses hommes ont fait preuve de naïveté dans les deux surfaces : « Je considère qu’on a été bien positionné durant une bonne partie de la première mi-temps. Les efforts ont été utiles parce qu’ils arrivaient au bon moment. On a eu beaucoup de récupérations à l’intérieur du jeu et on arrivait, un peu, à faire déjouer techniquement les Lillois », lançait le technicien slovène. On fait une bonne entame, notamment avec la grosse occasion (Grandsir 3′) qui aurait sans doute changer la donne. Ce qui est décevant, c’est de prendre ce but sur un coup de pied arrêté. C’est peut-être la pire manière de prendre un but contre Lille parce qu’il y a tellement de forces différentes sur le terrain que de l’encaisser sur une phase de jeu telle que celle-ci, c’est décevant. On a été naïf d’encaisser le deuxième juste avant la pause. »

Loin d’être mauvais, les Normands ont néanmoins été gênés par la défense lilloise lors de leur avancée, la faute à un sérieux manque dans ses rangs : « On a été trop peu créatif lorsqu’on avait l’occasion de partir vers l’avant. Il nous a manqué un joueur capable de faire basculer la rencontre sur une passe ou un dribble, un peu à l’image de Gomes pour David sur le deuxième but. C’est ce qu’il nous a manqué, estime Luka Elsner. Il y a de la déception, certainement. Sincèrement, on appréhendait un petit peu ce match parce qu’on connaît la force des Lillois malgré deux défaites à Paris et à Lyon. On savait qu’ils ont une force et une certaine maîtrise ici, chez eux. On a tenté de maîtriser tout cela, en pariant sur le fait que l’on puisse ouvrir le score avant. On a fait les efforts, mais on n’était qu’à 95% et contre des équipes comme celle-là, quand il y a un petit détail qui ne va pas et bien cela se paye. »

« Il faut se l’avouer, on a été confronté à un Lille très solide en face »

Enfin, c’est l’absence de Mohamed Bayo (25 ans) ou d’un profil de son genre qui a été évoquée : « C’est un élément important. C’est quelqu’un qui se déplace bien dans la surface et est aussi capable de s’échapper. Il a un bon potentiel physique. Cela aurait été un plus de l’avoir avec nous. […] Simplement, Lille est très fort et l’a encore montré aujourd’hui (samedi dernier, ndlr) », conclut l’homme fort du Havre AC ce samedi au micro des équipes de Prime Vidéo.

Loïc Nego

Dès le coup de sifflet final, l’expérimenté Loïc Nego s’est exprimé sans amertume ni véritable déception. Il estime que le LOSC était tout simplement supérieur : « C’est vrai que c’est sévère à la fin. En première période, on aurait pu prendre le match en main en menant en score, mais cela n’a pas été fait malheureusement. Sur leur seule situation, Lille la met au fond. La différence entre les deux équipes, elle est là. […] On a essayé de les bousculer, notamment en deuxième mi-temps en tentant de mettre un peu plus de volume sur nos actions. Après, il faut se l’avouer, on a été confronté à un Lille très solide en face. Ce que je retiens, c’est que l’on n’a pas lâché. Notre KOP s’est déplacé et on est très fier de les avoir avec nous. Il faut vite se remettre au travail », lance-t-il ainsi à chaud, sur les antennes du diffuseur officiel du championnat français.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR