Rejoignez nous !

Football

Ligue 1 – J22 : Les notes des Dogues après LOSC – Le Havre AC

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois / Clément Goupil

Défaits à deux reprises, les joueurs du LOSC ont su réagir, et brillamment, sur leur pelouse ce samedi face au Havre (3-0). Voici les notes que nous leur attribuons à l’issue de cette rencontre.

Lucas Chevalier (6) : Même quand son groupe est lancé dans une prestation de haute volée, le portier lillois ne peut s’empêcher de réaliser une parade de grande classe. Dès la 3e, il s’est employé, remportant son face-à-face contre Samuel Grandsir. Un arrêt décisif d’entrée puis un long fleuve tranquille. Il n’a d’ailleurs réalisé que deux parades, dont une tentative dans la niche, durant cette partie.

Ismaily (5) : Homme de confiance de Paulo Fonseca, le Brésilien a tenu son rôle avec sérieux. Son association avec Rémy Cabella n’a pas été détonante et il n’a que peu osé sur le plan offensif. Défensivement présent, il s’est retrouvé embarqué dans une action litigieuse avec Rassoul Ndiaye dans la surface, mais plus de peur que de mal.

Alexsandro (5) : En grandes difficultés sur la pelouse du Parc des Princes le week-end passé, le défenseur central brésilien n’était pas loin de revivre une soirée similaire en perdant un ballon précieux au milieu de terrain. C’est cette perte qui offre la seule grosse occasions aux Normands (3′). Remobilisé par la suite, il a été juste défensivement. Il est resté très sobre dans la relance, comme freiné par moment.

Leny Yoro (6) : Parfois passif sur certaines situations, notamment celle précédemment évoquée (3′), le Bleuet a réalisé un match consistant. Il a été décisif sur l’ouverture du score lilloise avec une tête à bout pourtant qui aura, en quelque sorte finalement, servi de passe décisive pour Jonathan David (14′). Il peaufine cette arme sur phase arrêtée, comme balle au pied. Il a été à l’origine de plusieurs incursions par la course pour casser des lignes, c’est à noter.

Tiago Santos (5,5) : Très en vue sur ses deux dernières sorties, à Lyon puis à Paris, Tiago Santos a été contraint de s’adapter à une collaboration nouvelle au côté d’Adam Ounas. Force de proposition, il a notamment pu se servir des espaces ouverts par son compère pour s’engouffrer dans certaines brèches, mais a fait preuve de trop de déchets et réalisé quelques mauvais choix. Sur le plan défensif, il s’est montré efficace même s’il peut remercier Alexsandro sur une situation.

Nabil Bentaleb (5,5) : Au contraire de son coéquipier portugais, Nabil Bentaleb a vécu deux rencontres délicates la semaine passée. Ce samedi, il semblait avoir retrouver des jambes, mais est resté très sobre dans son jeu.

Benjamin André (6) : Consistant au milieu de terrain, il a servi de premier rideau tranchant à la récupération tout en gênant les quelques phases de transitions tentées par les Normands. Propre dans son jeu avec ballon.

Rémy Cabella (5,5) : Préféré à Edon Zhegrova, Rémy Cabella a profité de cette titularisation pour retrouver le rythme. Sans être tranchant, il a été force de proposition et s’est montré ingénieux sur le coup-franc salvateur, plaçant le cuir avant de le laisser à Adam Ounas (14′). Ses replis défensifs ont été appréciés.

Angel Gomes (7) : En difficulté lorsque le groupe nordiste l’est, il est cette fois-ci parvenu à faire briller ses coéquipiers. Métronome et instinctif, il a distillé les bons ballons, tant à Adam Ounas qu’à Jonathan David, qui a notamment pu en profiter sur son deuxième but.

Adam Ounas (7,5) : Au fil des semaines, Adam Ounas confirme qu’il est de retour. Ce samedi, il a été le premier a lancé les hostilités d’un coup de rein dans la surface. Il a également botté le coup-franc décisif (14′), offert un penalty à Jonathan David (48′) et bonifié le jeu de son compère Tiago Santos sur le côté. Ses replis défensifs et sa débauche d’énergie ont été remarqués. Un peu moins en vue suite à la troisième réalisation lilloise.

Jonathan David (8) : Au contraire de la copie rendue à Lyon, Jonathan David a presque tout réussi ce samedi. Vif sur le ballon repoussé par Desmas pour l’ouverture du score puis instinctif lorsqu’il déjoue la sortie rapide de son opposant sur sa seconde réalisation, il s’est montré très juste devant les cages. Élément peu anodin en ce qui le concerne, il a été battu par le portier havrais sur penalty avant de se rattraper, chose qu’il n’a pu faire sur une ultime situation à l’heure de jeu. Le seul regret dans une copie quasi-parfaite.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR