Rejoignez nous !

Football

Marion Aydalot (After Foot) : « Le LOSC, c’est inquiétant, ça s’essouffle »

Publié

le

Crédit Photo : Matthew Stockman/Getty Images

A l’issue du revers concédé par le LOSC à Paris, Marion Aydalot a fait part de son inquiétude sur les ondes de la radio RMC, pas Rolland Courbis.

Invaincu en 2024, insubmersible même avec 20 réalisations inscrites pour aucun pion encaissé, le LOSC a déjoué ces derniers jours, tombant à Lyon (2-1) avant de s’écrouler sur la pelouse du Parc des Princes (3-1). Une dynamique négative lancée, suffisant pour inquiéter Marion Aydalot sur le plateau de l’After Foot samedi dernier : « Je ne trouve pas que que ce soit catastrophique, mais plutôt inquiétant. Il faut dire les choses comme elles le sont. Effectivement, Lyon s’est renforcé et tout de suite, on a le retour d’un OL plus incisif et difficile à prendre. Lille n’a pas de chance (de tomber sur les Gones à ce moment-là, ndlr), mais je trouve qu’ils n’ont pas des joueurs qui pourraient être vendus à des grands clubs la saison prochaine. Je trouve que ça s’essouffle un peu. Je ne trouve pas ça très bon », estime-t-elle.

De son côté, Rolland Courbis est moins alarmant. Il juge que la majorité des objectifs nordistes sont encore accessibles et que seule l’élimination en Coupe de France est un coup de froid : « Lille était sur une vingtaine de matchs lors desquels ils ont été brillants et sont ainsi remontés au classement. Aujourd’hui, ils ont l’espoir de finir sur le podium. Rencontrer Lyon en ce moment, c’est probablement pas l’équipe qu’il faut affronter actuellement. Ensuite, avec une bosse sur la tête. Tu joues face au Paris Saint-Germain et même face à une équipe amenuisée, tu fais un match moyen. C’est une semaine qui est mauvaise, mais ce n’est pas une catastrophe. […] C’est une équipe qui est plaisante à voir jouer, ils ont raté leur semaine, c’est tout. Ils ont encore la Coupe d’Europe. Tu peux avoir les boules de ne plus être en Coupe de France mais la possibilité d’aller chercher la Ligue des Champions est toujours là », conclu ainsi l’ancien entraîneur sur les ondes de la radio RMC.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR