Rejoignez nous !

Football

« C’est le pire arbitrage que je n’ai jamais vu » lâche Paulo Fonseca après Clermont Foot 63 – LOSC

Publié

le

Crédit Photo : Daniel Derajinski/Icon Sport

Au coup de sifflet final, Paulo Fonseca a analysé la partie par deux prismes. S’il a d’abord admis que son LOSC n’avait pas été bon ce dimanche, il n’a pas hésité à sévèrement s’attaquer à l’arbitrage.

Opposés, Clermont et Lille ont vécu une partie riche en émotions, et notamment en frustration pour des visiteurs qui ont cru ouvrir la marque en fin de match (84′). Mais avant tout, à l’issue de cette rencontre, Paulo Fonseca a d’abord souhaité pointer du doigt la prestation de ses hommes, pas à leur niveau : « Nous prenons un point. Je trouve que nous n’avons pas fait un grand match. Individuellement, nous avons manqué beaucoup de choses sur le plan technique. C’est difficile de jouer ici, et il faut retenir ce point contre une équipe agressive qui nous a bloqués dans l’expression de notre jeu. […] Le match était fermé, nous avons bien commencé, mais ensuite ils nous ont verrouillés. Nous avons fait beaucoup d’erreurs techniques et tout le mérite revient à Clermont aujourd’hui. Individuellement et techniquement, nous n’avons pas fait un bon match. »

Par la suite, ce sont la frustration et la colère qui ont pris le dessus. Véhément, le technicien lillois s’en est pris à l’arbitrage, le pire qu’il n’a jamais vu en France : « Il faut aussi parler de l’arbitrage qui, pour moi, a influencé la rencontre. Je ne comprends pas son coup de sifflet. J’ai revu la situation et c’est clair, il a influencé le résultat. Mais ce n’est pas seulement cette situation, c’est tout le match. Il y a eu beaucoup de fautes et peu de temps additionnel. Depuis que je suis arrivé ici, et je dois dire que l’arbitrage en France a de la qualité, mais aujourd’hui, c’est le pire arbitrage que je n’ai jamais vu. Il a influencé le résultat. Nous avons le VAR, mais il ne veut pas laisser jouer pour que l’on regarde. Rémy (Cabella) n’a joué que le ballon. C’est scandaleux pour moi », a conclu Paulo Fonseca dans une analyse donnée au micro de Prime Vidéo.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR