Rejoignez nous !

Football

Olivier Létang (LOSC) : « On doit 3M€ pour loyer impayé ? C’est totalement faux »

Publié

le

Crédit Photo : Baptiste Fernandez/Icon Sport

Engagé dans un épineux conflit avec la MEL, le LOSC s’appuie sur Paulo Fonseca et Olivier Létang comme fer de lance. Ce dernier s’est d’ailleurs récemment exprimé sur le sujet sur les antennes de France Télévisions.

Gêné dans le bon déroulement de ses fonctions par l’état de la pelouse de la Decathlon Arena – Stade Pierre Mauroy, Paulo Fonseca a vidé son sac en conférence de presse ce samedi, veille d’une nouvelle réception au sein de l’enceinte lilloise. Quelques heures plus tard, le technicien a pu compter sur le soutien de son président, Olivier Létang, au front sur les antennes de France Télévisions. Le président du LOSC a souhaité dénoncer la manière dont était traité le club lillois : « J’aurais préféré être avec vous ce soir pour parler de football, de passion et d’émotion, mais je suis président de club et j’ai des responsabilités. C’est important que tout le monde sache comment le LOSC est maltraité. Cela fait trois ans désormais que je suis arrivé, trois ans durant lesquels on a essayé de proposer un certain nombre de choses et de solutions. Le problème est que nos concurrents en Ligue 1 payent en moyenne un loyer de 1 million d’euros par saison, quand le LOSC va payer 7M€ cette année, ce qui crée un déficit concurrentiel. On nous avait fait des promesses pour qu’il soit limité, mais elles n’ont pas été tenues », lance-t-il.

Dans un second temps, Olivier Létang a tenu à démentir les récentes déclarations tenues par Damien Castelain, président de la MEL, et notamment l’imbroglio autour de loyers impayés : « On doit 3 millions d’euros au fisc pour loyer impayé ? C’est totalement faux. Le LOSC, depuis que nous sommes arrivés, a une dette sur le stade, comme il y avait une dette d’URSSAF de 35 millions d’euros qui aujourd’hui est nulle. Le travail de désendettement a été incroyable. On avait validé un échéancier avec le trésorier payeur et la MEL, on a toujours respecté cet échéancier. Les loyers de deux trimestres non payés, Damien Castelain était parfaitement au courant. La première année, le loyer était de 3,8 millions d’euros. Cette année, le club va payer 6 millions + 1 million (le tout pour 20 dates par an, ndlr). Comment sortir de tout ça ? C’est difficile quand vous avez quelqu’un en face qui ne tient pas ses promesses. Quand j’entends le président de la MEL dire qu’il n’est pas un pompier de service, je l’ai rencontré au mois de février pour la coupe du monde de rugby. Je lui ai demandé ce qui allait se passer pour la pelouse. Il m’a répondu qu’il n’avait pas pensé à ça. Donc soyons dans l’anticipation, responsable et professionnel », a lancé Olivier Létang, invité du 19/20 de France 3 ce samedi 02 décembre.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR