Rejoignez nous !

Football

Paulo Fonseca (LOSC) s’emporte au sujet de la pelouse : « Peut-être que nous devrions jouer dans un autre stade »

Publié

le

Crédit Photo : Hugo Pfeiffer/Icon Sport

Alors qu’il a connu des conditions de jeu dantesques en Slovénie, Paulo Fonseca ne s’est pas montré plus enchanté à l’idée de retrouver sa propre pelouse, celle qu’il avait quittée dans un piteux état.

De passage en conférence de presse avant de recevoir le FC Metz ce dimanche (17h05) dans le cadre de la 14ème journée de Ligue 1 Uber Eats, Paulo Fonseca s’est montré passablement énervé par les conditions dans lesquelles ses hommes, et lui-même, sont contraints d’évoluer lorsqu’il dispute une rencontre à domicile. Sujet sous haute tension, l’état de la pelouse de la Decathlon Arena – Stade Pierre Mauroy a ainsi fait l’objet de déclarations véhémentes : « Je n’ai pas eu l’opportunité d’aller voir l’état de la pelouse depuis notre retour, mais j’imagine… Lors de nos derniers matchs à l’extérieur, on a joué dans des stades où a eu lieu la Coupe du monde de rugby. A Marseille et à Lyon, ils avaient changé la pelouse. […] Je ne comprends vraiment pas, parce que ce n’est pas possible d’avoir des conditions comme celles que l’on a. Je dois dire que j’ai parlé avec le président et je lui ai dit que c’était très difficile pour notre jeu. Je pense que nos supporters méritent d’avoir une équipe qui joue son jeu et pourtant, c’est impossible », a-t-il d’abord lancé, avant de s’appuyer sur des chiffres pour développer ses propos.

De plus en plus agacé, et touché par une situation qui l’empêche de réaliser convenablement sa mission, Paulo Fonseca est allé encore un peu plus loin, et ce, par le biais d’arguments plus frappants : « On ne pense pas au LOSC, peut-être qu’ils ont d’autres préoccupations. Je suis sûr que le LOSC n’est pas l’une des préoccupations des personnes en charge du stade. Le président m’a dit que l’on payait 7 millions par saison pour ça, c’est incroyable. Payer autant et avoir le terrain comme ça, c’est difficile de le comprendre. J’ai parlé avec le président, et nous devrions peut-être jouer dans un autre stade. J’ai l’impression que tout le monde s’en fout de ça, à part nous. Ce n’est pas important à leurs yeux. C’est pourtant la chose la plus importante pour que l’on puisse assister à un bon match. Je ne comprends vraiment pas pourquoi les autres clubs ont pu changer et pas nous, pourquoi on paye un loyer aussi important alors que l’on a une surface de jeu qui est de piètre qualité et sur laquelle on ne peut pas s’exprimer. Je vis ça comme une injustice », a ainsi conclu le technicien lillois, bien décidé à défendre ses joueurs et son club aux yeux de tous.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR