Rejoignez nous !

Basket-ball

Leaders Cup : Les Red Giants sont renversants, Châlons-Reims l’a appris à ses dépends

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois / Corentin Betrancourt

En déplacement sur le parquet de Châlons-Reims à l’occasion de la demi-finale aller de Leaders Cup, le LMB a renversé un scénario défavorable pour l’emporter (73-78).

Malmenés en Champagne, particulièrement lors du premier acte durant lequel ils ont cru sombrer, les Red Giants du Lille Métropole Basket ont réalisé une seconde période de haute volée, parvenant à refaire leur retard jusqu’à s’offrir un léger avantage à l’issue de cette première manche disputée à l’extérieur (73-78). Malgré les difficultés entrevues, les hommes de Maxime Bézin ont fait la moitié du chemin, plus qu’à quelques enjambées de la finale.

Un scénario à rebondissements

Le premier quart-temps aura été des plus serré entre deux équipes en rodage avant qu’une dynamique ne se dessine. Si les Lillois sont auteurs d’erreurs répétées dans leurs transmissions offensives en début de partie, ce sont bien eux qui mènent la danse, devant au tableau d’affichage tout au long de cette entame. Pour autant, à son issue, les deux formations sont à égalité de points, toutes deux neutralisées (18-18). Un scénario loin de se poursuivre par la suite. Dans le 2ème quart-temps, les Red Giants peinent offensivement, jusqu’à devenir quasiment muets face au panier. A l’opposé, les Champenois s’envolent marquant point après point, 31 unités au total tandis que le LMB restait prostré. Largement devancée, la formation lilloise s’est néanmoins réveillée pour stabiliser un écart de 15 points, déjà, à l’issue de la première manche. Ce sont surtout les 12 ballons perdus en une mi-temps, plus que ce qu’elle perd habituellement sur un match entier en Pro B, qui marquent les esprits.

Mais, si la rencontre paraissait bien mal engagée, la deuxième acte sera renversant. Au retour des vestiaires, secoués par Maxime Bézin leur entraîneur, les Red Giants montrent un tout autre visage, bien plus conquérant. Déstabilisé par la découverte de cette nouvelle facette, Châlons-Reims tente tant bien que mal de conserver un avantage qui s’égrène comme peau de chagrin. Tour à tour, Gaëtan Meyniel, Lucas Bourhis et Marcos Suka-Umu se montrent déterminants à l’extérieur par le biais de trois points inspirés. A leur côté, Marcus Santos-Silva retrouve de sa splendeur au rebond. C’est ainsi que la dynamique s’inverse totalement et que le Lille Métropole Basket dicte son rythme égalisant puis semant son adversaire. Dépassé, incapable de suivre le rythme, Châlons-Reims perd définitivement pied, lâchant point après point. Au coup de sifflet final, les Lillois terminent cette partie avec 5 unités d’avance, alors qu’ils étaient menés de 14 points à l’issue du premier acte.

QT1QT2QT3QT4Total
Châlons-Reims1831121273
Lille Métropole Basket1817212278

Lille : Suka-Umu 16, Eyanga 14, Meyniel 11, Santos-Silva 10, Eyoum 2, Bourhis 11, Dzellat-Diakeno 6, Vujic 4, Loubaki 4, Lasserre 0

Vainqueur de cette première manche en Champagne (73-78), le Lille Métropole Basket se dirige ainsi avec un argument comptable et l’avantage du terrain vers le match retour. Une rencontre programmée à 20h le mardi 05 décembre. Entre temps, c’est Vichy-Clermont (01/12) qui se déplacera sur le parquet du Palais Saint Sauveur pour le retour de la Pro B à Lille.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR