Rejoignez nous !

Football

Ligue 1 – J13 : La parole donnée aux supporters lillois après OL – LOSC

Publié

le

Crédit Photo : Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Dans cette rubrique, Le Petit Lillois donne la parole aux supporters du LOSC à l’issue de chacune de ses rencontres. Une édition cette fois-ci centrée autour de la victoire lilloise à Lyon. L’occasion de débriefer avec eux sur des points divers et variés.

Pour son retour sur les pelouses de l’Hexagone après la trêve, le LOSC se déplaçait en terres lyonnaises dans le cadre de la 13ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Un rendez-vous face à l’OL à l’issue duquel les Dogues ont pu lever les bras, empochant trois précieux points, qu’ont commenté Clément, Gabin et Léo.

OL – LOSC, l’heure du ressenti

Le retour des Dogues sur la scène nationale s’est déroulé de la meilleure des manières avec un succès glané sur la pelouse du Groupama Stadium (0-2). Lanterne rouge, l’Olympique Lyonnais était pourtant un adversaire coriace aux yeux de Clément, qui craignait le faux-pas : « Je ressens pas mal de soulagement. Je craignais ce match car même si le LOSC est en réussite au Groupama Stadium, il a aussi une belle propension à louper le coche quand il s’agit de profiter des faux-pas des adversaires au classement et à perdre des points contre des équipes malades. Donc cette victoire à Lyon avec les conséquences positives qu’elle comporte est une vraie satisfaction », analyse-t-il, désormais habitué par le format. Ce dernier est néanmoins pris à contre-pied par Léo, qui n’est pas totalement satisfait, gêné par quelques frayeurs notables : « Il faut rester mesurés. On a joué une équipe plus que malade, ça s’est vu dans plusieurs phases de jeu. Certes, on a maîtrisé le match, mais il ne faut pas oublier que Chevalier en sauve des belles en première période et en début de seconde. Si Mama Baldé ne ratait pas sa tête, ou Kadewere ses faces à face, on n’aurait peut-être pas le même discours. »

De son côté, Gabin tranche la poire en deux : « C’était un beau match, dans une maîtrise globale. Le LOSC a eu le ballon, a su quoi en faire et a été inspiré. On a manqué de justesse parfois dans les trente derniers mètres, mais on a fait le nécessaire. Le seul point noir, c’est qu’on aurait pu perdre le fil du match en début de deuxième période mais heureusement, Lyon a été maladroit. »

Jonathan David retrouve le chemin des filets

Homme heureux en ce week-end victorieux, Clément est totalement emballé par le Canadien : « Je disais qu’il suffisait d’un but pour que la machine reparte. C’est chose faite. Il a marqué en sélection pendant la dernière trêve. C’est un but qui lui a fait beaucoup de bien. Et il confirme en ouvrant le score à Lyon. Je pense qu’il a fait le plein de confiance. Son « body language » est totalement différent depuis qu’il a marqué. Je le trouve plus dynamique et plus incisif. C’est de bon augure pour la suite », lance-t-il, d’abord accompagné par Léo, avant qu’il ne se ravise : « C’était un beau but de numéro 9. Il a choisi la bonne surface de pied avec la pointe. J’ai bien aimé son utilisation de la profondeur sur l’action également. On dit souvent que l’appel fait la passe et cette action en est la preuve parfaite », mais, parce que oui, il y a un mais : « Après, je ne sais pas si on peut parler de retour en forme car dans le jeu, on ne l’a pas beaucoup vu. Lyon laissait des espaces dans le dos de sa défense, ce qui peut aider. Mais face à un bloc bas, cela reste à voir… »

Une seconde tirade qui rejoint totalement l’analyse de Gabin : « Je ne suis pas spécialement confiant concernant un retour en forme. Certes, c’était un beau but, mais c’est encore trop tôt pour se prononcer. Il a eu un bon déplacement, mais face à une meilleure défense, ça ne passera peut-être pas », confirme-t-il, laissant planer le doute. Jonathan David (23 ans) a encore des choses à prouver.

L’absence de Benjamin André

Grand absent de cette partie, Benjamin André (33 ans) a momentanément abandonné ses deux compères au milieu de terrain. Ces derniers, Angel Gomes (23 ans) et Nabil Bentaleb (29 ans), ont ainsi formé un duo inédit, ce qui n’inquiétait pas particulièrement Gabin : « L’absence de Benjamin André ne m’a pas paru préjudiciable. Le double-pivot aligné a fait la différence. L’association Bentaleb – Gomes était un ajustement parfait entre la solidité défensive et la création offensive. On a de la chance d’avoir trois joueurs de ce niveau », confiait-il, accompagné par Léo dans son analyse : « Pour le coup, je n’ai pas ressenti son absence. Peut-être dans l’intensité au milieu de terrain mais c’est tout. Bentaleb a été exemplaire, Angel Gomes a été très important aussi et a apporté offensivement comme défensivement. On a trois très bons milieux de terrain qui peuvent être titulaires à leur poste, c’est vraiment un luxe. »

En ce qui concerne Clément, une seule phrase suffira pour vous illustrer son état d’esprit : « L’arrivée de Bentaleb est vraiment une bénédiction pour le club ». Ainsi se clôt cette petite analyse conjointe entre supporters.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR