Rejoignez nous !

Football

Ligue 1 – J13 : Les notes des Dogues après OL – LOSC

Publié

le

Crédit photo : IconSport

En déplacement à Lyon, le LOSC a fait le travail pour revenir avec les trois points (0-2). Voici nos notes pour les Dogues à l’issue de cette rencontre.

Lucas Chevalier (8) : Si Lille a dominé et maîtrisé 80% de la rencontre, le gardien lillois a été décisif sur les 20% restants où le flottement prédominait. Ses deux sublimes arrêts consécutifs face à Kadewere et Baldé à l’heure de jeu ont contribué à cette gestion lilloise en fin de rencontre.

Tiago Santos (7,5) : Après avoir été à quelques millimètres d’ouvrir son compteur but il y a deux semaines, il a cette fois fait mouche avec une frappe surpuissante dans la lucarne pour le but du break. Derrière, il a été solide défensivement, dans le duel et particulièrement inspiré sur les sorties de balle lilloises pour casser le pressing lyonnais.

Leny Yoro (6) : Une nouvelle performance solide pour le jeune défenseur central lillois, même s’il a commis quelques petites imprécisions tant techniques que dans son placement. Des détails qui ont néanmoins amené du danger dans la profondeur, notamment en deuxième mi-temps, mais sans conséquence au final.

Alexsandro (6) : Comme son compère de la défense centrale, avec qui il n’encaisse quasiment plus de buts, il a été solide sans pour autant être impérial, à l’image de son incompréhension avec Yoro sur l’alignement qui amène le face à face remporté par Chevalier devant Kadewere.

Gabriel Gudmundsson (6,5) : Titulaire suite à la blessure d’Ismaily, le Suédois a commencé sa rencontre par un carton jaune sévère. Mais celui-ci n’a pas gêné sa rencontre où il a été bon défensivement, juste techniquement dans les phases de possession lilloises et s’est même permis quelques percées intéressantes dans le camp lyonnais.

Angel Gomes (6,5) : Sa qualité technique ne fait plus débat et il a une nouvelle fois été très bon dans sa capacité à accélérer le jeu à bon escient pour changer le rythme des phases de possession. Il est notamment à l’origine de l’ouverture du score lilloise avec une très belle passe vers Yazici. Malheureusement, sa rencontre est un peu ternie par cette très grosse perte de balle à l’entrée de la surface qui aurait pu faire but sans une très belle sortie de Chevalier.

Nabil Bentaleb (7) : Toujours invaincu lorsqu’il est sur le terrain, l’international algérien a été le patron de l’entrejeu lillois ce dimanche en l’absence de Benjamin André. Omniprésent sur les phases de construction, intelligent avec et sans ballon, il a été le métronome de cette rencontre bien maîtrisée par les Dogues.

Edon Zhegrova (5) : Le Kosovar a bien commencé sa rencontre avec une frappe déviée et plusieurs très bons corners. Mais il s’est peu à peu éteint par la suite, étant davantage un relais que l’élément percutant de l’attaque lilloise. Néanmoins, il a été très appliqué défensivement.

Yusuf Yazici (6) : De retour à un poste plus habituel, même s’il a évolué plus haut que Jonathan David par séquences, il a eu du mal à être trouvé jusqu’à cette ouverture du score où il réalise l’enchaînement parfait pour lancer Jonathan David. Derrière, il a été très juste dans son jeu, même s’il a moins bien joué plusieurs situations d’égalité ou de supériorité numérique. Le tout avec un volume de courses toujours aussi important, comme depuis le début de saison.

Ivan Cavaleiro (4) : Sa première mi-temps a été un ton en-dessous de celle de ses coéquipiers. Il a perdu plusieurs ballons dos au but qui ont amené des transitions lyonnaises et il a eu du mal à prendre le dessus sur Kumbedi. Sa fin de mi-temps a été meilleure mais visiblement pas assez pour Paulo Fonseca, qui a décidé de le sortir à la pause.

Hakon Haraldsson (6) : Entré à la mi-temps, l’Islandais a été immédiatement dans le ton avec une belle frappe du gauche repoussée en corner par Anthony Lopes. Très bon techniquement pour orienter le jeu entre les lignes lyonnaises, il a aussi été important dans la gestion du tempo du match, même si cela a impliqué de jouer de manière plus sûre.

Jonathan David (6) : Titulaire et capitaine, le numéro 9 lillois a eu du mal à rentrer dans sa rencontre avec plusieurs duels perdus. Mais son action sur le but, son premier depuis mi-septembre, l’a lancé dans la rencontre avec plus d’activité et de justesse dans son jeu avec ballon, même s’il aurait pu être plus tueur sur certaines situations de transition.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR