Rejoignez nous !

Football

U19 – J13 : Des buts et du spectacle, mais le LOSC et Lens se quittent dos à dos

Publié

le

Crédit Photo : Le Petit Lillois / Victor Orgaer

Pour clore sa phase aller, le LOSC devait encore se confronter au rival lensois. Une partie durant laquelle buts et spectacle se sont entremêlés, sans pour autant qu’aucune des deux formations ne parvienne à prendre l’avantage (2-2).

A l’aube d’un choc entre Gones et Dogues, ces derniers, mais en format réduit, avaient rendez-vous avec le RC Lens pour une confrontation attendue. Rivaux de toujours, les deux clubs sont coude à coude au classement général, Lille troisième avec 22 points et Lens sixième avec une unité de moins. Quoi de mieux pour clôturer une phase aller me direz-vous…

Un derby indécis

La rencontre débute et l’une des deux équipes, le LOSC, est bien mieux rentrée dans sa partie. Plus agressifs sur le ballon et capables d’impulser de la maîtrise et de l’intensité, les Dogues dominent leur sujet, et ce, pendant plus d’une vingtaine de minutes. Dès la 3ème, ils auraient déjà pu faire trembler les filets sur un cafouillage dans la surface mais le cadre s’échappe. Quelques minutes plus tard, c’est Akale qui crochète son vis-à-vis, ce dernier glisse en taclant jusqu’en-dehors du terrain, et voit sa frappe être repoussée par le portier lensois (9′). Des situations franches issues d’une maîtrise collective certaine. Il faut néanmoins prendre garde au réveil des visiteurs.

Peu en vue avec le ballon aux pieds, les Lensois se montrent bien plus efficaces en transition. Un schéma qui restera ancré dans leur jeu de l’entame de match au coup de sifflet final. C’est pourtant sur l’une de leurs seules actions construites qu’ils vont ouvrir la marque. Centré, le cuir est repoussé des poings par Revault sur sa défense qui relance sur un adversaire plein axe. Boua profite de ce ballon pour l’envoyer au fond des filets. Joris Revault le touche du bout des doigts en vain (29′). Une action puis une autre quelques instants plus tard. Débordée, la défense lilloise est imprécise dans son marquage et peut souffler lorsque son adversaire manque le cadre à quelques centimètres des cages (35′). Néanmoins, la panique laisse place à l’émerveillement grâce à une tentative de Faiz. A l’image de son aîné, Edon Zhegrova, le jeune Dogue entre à l’intérieur pour pouvoir frapper de son pied gauche. Il décoche ainsi un tir puissant qui heurte le poteau opposé avant de rentrer. Avec la réserve la veille, il permet aux siens d’égaliser juste avant la pause  (45′, 1-1).

De la transition, en veux-tu en voilà

De retour sur la pelouse, l’entame de ce second acte est plus timide pour le LOSC, qui résiste difficilement aux assauts répétés des Lensois à chaque perte de balle. Un vent bravé qui finit par tourner. Les premières grosses situations lilloises sont à mettre au crédit de Djae, qui manque de peu le cadre (56′) avant de louper sa reprise à bout portant (59′). Les débats sont globalement équilibrés dans ce second acte, et les fautes ne permettent pas de développer un jeu séduisant. Une physionomie soudainement bouleversée par l’émergence d’un trio. Haraldsson, Boussadia et Faiz combinent sur la droite pour créer un décalage. Le dernier nommé s’engouffre ainsi sur l’aile et centre. Le cuir est contré et s’envole au 2ème poteau où Djae attend seul pour la mettre au fond d’un plat du pied (74′). Le LOSC mène la danse, mais pour combien de temps.

Sebastien Pennacchio est contraint de réaliser d’importants changements suite à la baisse de régime de certains de ses éléments. Il passe ainsi à cinq défenseurs, dont les pistons sont néanmoins des attaquants, faute de mieux. Un bouleversement qui modifie totalement la dynamique installée. Les deux formations misent désormais sur de la transition, domaine dans lequel les visiteurs excellent. Ainsi, si le LOSC est parvenu à retarder l’échéance (81′), le RC Lens parvient à égaliser en fin de partie. Revault repousse une première tentative, mais Diliwidi est à l’affût (85′). Peu inspirés dans ce schéma, les Dogues perdent un nombre important de ballons et enchaînent les mauvais choix offensivement, gâchant des situations significatives en contre. C’est donc sur ce score, malgré le spectacle et les buts, que les deux rivaux de toujours se quittent dos à dos (2-2).

La réaction de Sebastien Pennacchio

Devant au tableau d’affichage, et ce, presque jusqu’au coup de sifflet final, Sebastien Pennacchio ne pouvait pas ressentir autre chose que : « De la frustration, parce que je pense que l’on aurait pu espérer mieux qu’un match nul. […] Je suis frustré parce que je pense que l’on aurait pu faire mieux dans le dernier geste. On a eu trop de situations pour ne marquer que deux buts aujourd’hui », a-t-il d’abord lancé, avant de poursuivre : « Sur la fin, on a assisté à un match de jeunes, où on est tombé dans la transition. On peut le gagner, mais on peut aussi perdre ce match et c’est ce qui me gêne parce qu’à la fin, j’ai vraiment eu la sensation qu’on ne maîtrisait plus. C’était contraire à tout le reste de notre match où on avait fait les bonnes choses. Je leur avait dit qu’il ne fallait pas tomber dans la transition, parce que ce n’était pas dans notre ADN », analyse le technicien.

Malgré tout, il y a du positif à retenir de cette rencontre : « J’ai aimé ce qu’on a voulu faire avec notre plan de jeu, j’ai aimé nos intentions et notre état d’esprit. J’ai aimé plein de choses. Maintenant, c’est difficile de ne pas être frustré. On va dire que l’on poursuit notre série d’invincibilité », a ainsi conclu Sebastien Pennacchio à notre micro.

LOSC 2-2 RC Lens (1-1)

But(s) : Faiz (45′), Djae (74′) pour Lille, Boua (29′) et Diliwidi (85′) pour Lens
Avertissements : Apkakou (20′) pour Lille, Baude (50′) pour Lens

LOSC : Revault – Nagera (67′), Djitte Cisse (Livemont 75′), Hamidi, Diawara – Apkakou, Zita (Imbondo 75′) – Faiz,Boussadia, Djae – Akale (Haraldsson 56′)
Entraîneur : Sébastien Pennacchio

RC Lens : Karolewicz – Escouflaire, Letellier (Fichelle 64′), Dewaele, Baude (Cale 81′), Benabdelouhahed, Dziki, Diliwidi, Boua (Fofana 53′), Die (Aouad 53′)

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR