Rejoignez nous !

Football

« Ce petit plus » qu’apportera Amandine Henry à la section féminine du LOSC

Publié

le

Crédit Photo : LOSC Médias

En amont de la rencontre opposant le LOSC à l’AS Saint-Etienne en D1 Arkema, Amandine Henry a été présentée à son nouveau public. Une arrivée commentée par Rachel Saidi et Gwenaëlle Devleewschauwer en fin de match.

A l’occasion de la 8ème journée de D1 Arkema, la section féminin du LOSC était opposée à l’AS Saint-Etienne, lanterne rouge du championnat avant de venir s’imposer sur la pelouse des Dogues (1-2). Une défaite au goût amer pour Rachel Saïdi, qui estime que cela s’est joué dans les têtes. Elle espère que le recrutement d’Amandine Henry (34 ans) permettra de combler les quelques lacunes démontrées par son groupe ces dernières semaines, désormais sur deux revers consécutifs : « Amandine Henry est une joueuse pleine d’expérience, qui a joué beaucoup de matchs dans sa carrière, des matchs de très haut niveau. Elle va peut-être pouvoir nous apporter un peu plus de stabilité et de régularité dans nos résultats. Elle va aussi nous apporter une aura de communication plus importante dans le vestiaire. C’est important pour nous d’avoir des relais au sein du groupe, au sein même du vestiaire. Je pense qu’Amandine a beaucoup de recul sur beaucoup de points, grâce au parcours qu’elle a pu réaliser par le passé dans certaines compétitions. Elle pourra donc nous apporter de la sérénité et peut-être que sur ce genre de match-là, dans ces scénarios, elle arrivera à trouver les mots justes sur le terrain pour pouvoir nous aider à trouver de la justesse dans nos choix, à gérer nos émotions et dans le fait d’y croire jusqu’au bout. Même si on a joué à fond jusqu’à la fin, il nous a manqué ce petit plus et on espère qu’elle pourra nous l’apporter. C’est ce que l’on souhaite, mais en tout cas, on est très heureuse d’accueillir une joueuse de ce niveau-là », a-t-elle commenté à notre micro à l’issue de la rencontre.

De son côté, Gwenaëlle Devleewschauwer partage les mêmes attentes, espérant que l’entièreté du groupe parviendra à inclure la présence de cette championne, vainqueure de 7 Ligue des Champions, de 14 championnats de France, de 8 Coupes de France, d’un championnat des États-Unis, et porteuse à 96 reprises du maillot de l’équipe de France, dans sa progression personnelle et individuelle : « Elle est venue avec nous à l’entraînement mercredi matin, et ça s’est très bien passé. Son recrutement est un plus pour nous. Cela ne pourra qu’être bénéfique de par son expérience et la personne qu’elle est dans le football français. Son expérience pourra beaucoup nous apporter, tant sur qu’en-dehors des terrains. Il faut que chacune d’entre nous s’en serve à sa manière pour apprendre d’elle et continuer à avancer. »

Rendez-vous le 1er janvier 2024, date à laquelle Amandine Henry deviendra contractuellement une Dogue, même si elle foule d’ores et déjà les pelouses du Domaine de Luchin.

Advertisement

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR