Rejoignez nous !

Football

Agathe Ollivier ne cesse de faire des sacrifices pour jouer au LOSC

Publié

le

Crédit Photo : LOSC Médias

Si Agathe Ollivier porte les couleurs du LOSC depuis plus de quatre saisons désormais, ce n’est pas sans consentir à quelques sacrifices.

En 2019, Agathe Ollivier a quitté la Bretagne, là où elle évoluait depuis ses débuts, pour rejoindre Lille et porter les couleurs du LOSC. Prolongée cet été, et ce jusqu’en juin 2023, la native de Saint-Brieuc fait partie intégrante du projet mené par Rachel Saïdi et son staff. Pour autant, outre sa vocation sportive, la latérale gauche se démultiplie pour enchaîner les expériences professionnelles. D’abord alternante puis diplômée d’un Master, elle travaille désormais pour le LOSC où elle est en charge de la communication interne du club ainsi que du développement de celle qui entoure la section féminine. En parallèle, elle développe la marque Pediconfort, partenaire officiel de l’équipe féminine, sur les réseaux sociaux tout en poursuivant ses propres activités avec l’entreprise Digitao, en tant qu’auto-entrepreneuse.

Si ses semaines sont chargées, elle a trouvé un certain équilibre qui lui permet de s’épanouir tant dans sa vie de footballeuse que dans celle de professionnelle de la communication. Néanmoins, le football reste sa priorité absolue, vocation pour laquelle elle se montre prête à consentir à de nombreux sacrifices : « Ma priorité restera toujours le football, le reste c’est un plus. Tout ce que je fais à côté me permet d’être heureuse et épanouie dans ma vie même si c’est parfois dur à vivre. Après, je suis partie très tôt de chez mes parents en étant en section sportive à 14 ans où j’étais en internat. On va dire qu’à chaque étape de ma vie, j’étais assez loin de mes parents. Quand j’étais à Guingamp, j’avais quand même mon appartement. […] J’ai beaucoup d’affinités avec ma famille, avec mes frères. C’est quelque chose de fort pour moi mais je ne peux pas me permettre de faire plus de six heures de trajet. Le plus compliqué, c’est de louper tous les moments de vie, les anniversaires, les naissances… C’est vrai que parfois c’est dur mais je me dis que ce sont des sacrifices qui doivent être faits. C’est moi qui l’ai choisi. »

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR