Rejoignez nous !

Football

Les Féminines du LOSC veulent « prouver à tout le monde qu’elles sont capables de retrouver la D1 »

Publié

le

Crédit Photo : LOSC Médias

Seules en tête de la deuxième division, les Féminines du LOSC sont plus ambitieuses que jamais. Une soif de succès racontée par Agathe Ollivier.

Latérale gauche de la formation menée par Rachel Saïdi, Agathe Ollivier porte et défend les couleurs du LOSC depuis plus de quatre ans désormais. Une période particulièrement longue pour des joueuses dont le contrat dure une voire deux saisons maximum en moyenne. Ainsi, si elle fait partie des membres les plus expérimentés du vestiaire en termes d’années de présence, elle a pu y vivre des moments de joie mais aussi de doutes alors que les Lilloises peinent à retrouver l’élite du football féminin depuis leur descente en deuxième division, à l’issue de l’exercice 2018-2019. Au fil du temps, la montée est devenue une obsession pour les Dogues qui, tout comme leurs dirigeants, nourrissent de grandes ambitions : « On a toujours eu cette pression de la part du club, de se dire qu’il fallait finir premières. […] On a envie de prouver au club, à tout le monde, qu’on est capables de monter en D1 et qu’ils n’investissent pas pour rien, qu’on a toutes les capacités de le faire. ».

Un état d’esprit partagé par l’ensemble du vestiaire qui se retranscrit sur le plan comptable alors que les Féminines du LOSC trustent la place de leader avec 31 points glanés, soit 4 unités d’avance sur leur dauphin, après 13 journées de championnat. Si les dernières tentatives se sont soldées par des échecs, cette fois c’est la bonne : « On pense toutes que oui, que c’est notre année. Après, en être persuadées non parce que cela serait hautain de le dire. Mais on a vu plein de choses qui auraient pu nous faire craquer (suspensions, blessures…, ndlr) […] mais on a réussi à tenir et c’est pour ça que je pense que si on est à cette place, c’est grâce à nous et que le groupe est vraiment très fort parce que, malgré trois joueuses titulaires absentes, on arrive à enchaîner les bons résultats tout en produisant du beau jeu. A la différence des autres années, l’équipe est vraiment très homogène. Ce n’est pas parce qu’il y a une absente que sa remplaçante n’arrivera pas à faire aussi bien. Chacune a sa place, chacune a son rôle à jouer et personne n’est plus importante que l’autre », assure Agathe Ollivier lors d’une interview exclusive accordée au Petit Lillois à retrouver en intégralité ici-même et ci-dessous.

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR