Rejoignez nous !

LOSC

Zoom sur l’adversaire du jour : l’ESTAC Troyes

Publié

le

Crédit photo : IconSport

A quatre journées de la fin du championnat, le LOSC se déplace à Troyes ce dimanche à 13h. Zoom sur le promu troyen, qui a vécu un retour dans l’élite mouvementé cette saison.

Troyes a élevé son niveau de jeu

Pour les débuts de Laurent Batlles en tant que coach dans l’élite, l’ESTAC a montré de belles qualités dans le jeu sans pour autant réussir à décoller en championnat. La direction troyenne a donc fait un choix audacieux en se séparant de son coach cet hiver pour le remplacer par Bruno Irles, entraîneur également inexpérimenté en Ligue 1. L’ancien manager de QRM en Ligue 2 a d’abord tenté de redonner une assise défensive à sa nouvelle équipe en la faisant évoluer très bas. Une stratégie défensive peu fructueuse puisque l’ESTAC version Irles n’a remporté qu’un seul de ses sept premiers matchs dans l’élite. Troyes a en revanche gagné en solidité et l’apport des recrues hivernales, comme Lebo Mothiba (deux buts) et Iké Ugbo (trois buts) en attaque, a donné un nouvel élan offensif à l’ESTAC. Depuis leur succès symbolique (2-0) obtenu à Bordeaux début mars, les promus troyens ont changé de visage, remportant 10 points sur 12 possibles entre la J27 et la J30. Après avoir pris une petite avance sur la zone de relégation, Troyes a cependant manqué l’occasion de pouvoir passer une fin de saison tranquille en ne prenant qu’un point, contre le RC Strasbourg (1-1), sur les quatre dernières journées.

Deux dernières journées cruelles pour les Troyens

Outre le bon point pris contre Strasbourg, l’ESTAC a manqué de réussite lors des quatre dernières journées. La défaite cruelle à domicile dans le duel de promus face au Clermont Foot pendant la J33 n’a pas arrangé les affaires du club aubois. En supériorité numérique, les Troyens ont encaissé l’unique but de la rencontre dans les dernières minutes alors que les Clermontois n’avaient totalisé que trois tirs en 90 minutes. Le week-end suivant, les hommes de Bruno Irles ont bien réagi en mettant en difficulté la formation de Christophe Galtier à Nice. Dans son 5-4-1 habituel, Troyes n’a laissé aucun espace dans l’axe aux Aiglons et a tenté de les surprendre en contre-attaque grâce à ses pistons rapides, Abdu Conté et Issa Kaboré. L’ESTAC a également pu compter sur la vitesse de ses attaquants sur longs ballons, à l’image de la longue chevauchée de Lebo Mothiba, entré en seconde période, qui aurait dû donner un penalty aux Troyens. Le penalty n’a pas été sifflé et Nice a pris l’avantage dans le temps additionnel de la rencontre. Malgré une grosse performance défensive marquée par le nouveau match solide d’Erik Palmer-Brown, élément incontournable de la défense troyenne ces dernières semaines, l’ESTAC a concédé son troisième revers en quatre rencontres. Une mauvaise série qui a replacé Troyes à la 16ème place, devant Clermont, à égalité de points, et à deux points du barragiste stéphanois.

Le secteur défensif amoindri pour la réception de Lille

Le groupe troyen : Moulin, Rénot – Biancone, El Hajjam, Kaboré, Koné, Larouci, N’Jo, Palmer-Brown – Chambost, Chavalerin, Dingomé, Kouamé, Tardieu – Camara, Mothiba, Ripart, Touzghar, Ugbo

Cet hiver, l’ESTAC s’est grandement renforcé avec deux signatures offensives ainsi que le recrutement du latéral gauche Abdu Conté. Titulaire indiscutable depuis son arrivée, le joueur portugais manquera son second match avec Troyes cet après-midi. Une absence importante qui peut être palliée par la titularisation du jeune Yasser Larouci, l’international espoir auteur de débuts intéressants dans l’élite cette saison. L’indisponibilité d’Abdu Conté peut également faire monter d’un cran l’ancien lillois Youssouf Koné, qui évolue au poste de défenseur axe gauche depuis quelques journées. Une réorganisation de la défense qui verrait le possible retour dans le onze du défenseur central Oualid El Hajjam, qui n’a plus joué depuis le 18 mars dernier. L’ESTAC est également fortement restreint par les absences de Yoann Salmier et Adil Rami, deux joueurs importants du secteur défensif. Capitaine en première partie de saison, Jimmy Giraudon a été prêté en Espagne, conséquence du chamboulement de l’effectif troyen pendant le mercato d’hiver. Au poste de gardien de but, Troyes ne pourra pas compter sur son gardien de but, Gauthier Gallon, auteur de bons débuts en Ligue 1 cette saison. Son remplaçant depuis un mois, Jessy Moulin, n’a pas forcément donné satisfaction lors des quatre dernières journées. Par ailleurs, l’ESTAC ne compte pas d’autres absences notables supplémentaires mis à part celles de Mama Baldé, qui a joué en attaque et au poste de piston droit cette saison, et de Karim Azamoum au milieu de terrain, victime d’une rupture des ligaments croisés en début d’exercice.

Issa Kaboré, la flèche troyenne

Membre du City Football Group, Troyes a eu la possibilité cette saison de faire éclore deux anciens joueurs de Manchester City comme Erik Palmer-Brown, vendu cet hiver par le mastodonte anglais. Evoluant au poste de piston droit, Issa Kaboré a quant à lui été prêté par Manchester City. Le jeune défenseur âgé de seulement 20 ans a impressionné pour ses débuts avec l’ESTAC par son activité offensive. Véritable joueur de couloir, l’international burkinabé possède de réels atouts de vitesse et demeure capable de répéter les courses à haute intensité. Dans les temps forts troyens, il devient un véritable poison pour les défenses adverses par ses débordements à répétition. Cette saison, le demi-finaliste de la CAN 2021 aux côtés d’Hervé Koffi gagne en maturité au fil des journées et s’est imposé parmi les éléments importants de l’ESTAC en 2022, débutant neuf rencontres sur onze possibles depuis son retour de la CAN. Issa Kaboré est l’une des réussites du système à cinq défenseurs troyens, qui avait d’abord été mis en place par Laurent Batlles.

Bien qu’elle n’ait pris qu’un point en quatre journées, Troyes figure parmi les équipes les plus difficiles à jouer ces dernières semaines. Battue 2-1 au stade Pierre Mauroy, la formation troyenne qui reçoit Lille a nettement changé depuis. Elle est certes moins joueuse, mais plus solide défensivement.

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR