Rejoignez nous !

Football

Bouanani encore décisif avec l’équipe de France U18

Publié

le

Crédit photo : LOSC Médias

Après une victoire et une défaite en deux matchs, l’équipe de France U18 devait s’imposer face à l’Espagne pour garder une chance de remporter le tournoi de Limoges. 

Malheureusement, les jeunes Français vont rapidement être menés au score (17′) et dominés par une belle équipe espagnole. A la demi-heure, cette dernière va être réduite à dix suite à une faute en tant que dernier défenseur d’un joueur espagnol. Cette exclusion entraînera une grosse domination française qui va se concrétiser juste avant la mi-temps. Sur un service du seul lillois titulaire, Nathan Buayi-Kiala, également capitaine, Khalil Fayad égalise d’une sublime frappe en lucarne à l’entrée de la surface. Au retour des vestiaires, Badredine Bouanani fait son entrée son jeu pour évoluer en tant que deuxième attaquant. Malgré la supériorité numérique française, c’est l’Espagne qui va reprendre l’avantage à l’heure de jeu. A l’entame du dernier quart d’heure, Bouanani se retourne et sert parfaitement Mathys Tel dans la profondeur pour l’égalisation française. Une égalisation insuffisante puisque les Bleuets ne vont pas inscrire un troisième but et ne peuvent donc plus remporter ce Lafarge Foot Avenir.

Titulaire avec le brassard de capitaine, Nathan Buayi-Kiala s’est montré très intéressant avec ballon, notamment sur sa passe décisive sur le premier but français où il réalise un bel enchaînement après son contrôle. Cependant, son impact défensif a été difficile, souvent mis en difficulté par la technique des joueurs offensifs espagnols. De son côté, Badredine Bouanani a réalisé une entrée dans la continuité de son tournoi. Très intéressant entre les lignes, juste techniquement, il a créé plusieurs situations chaudes devant les buts espagnols et a été récompensé d’une belle passe décisive sur le second but des Bleuets. Il aura donc inscrit un but et délivré deux passes décisives en trois matchs (deux entrées, une titularisation). Kévin Mercier est lui resté sur le banc.

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR