Rejoignez nous !

LOSC

Sept points sur neuf pour Mouscron et ses jeunes lillois face au Standard

Publié

le

Crédit photo : Imago

Mouscron se déplaçait au Standard de Liège ce dimanche en début de soirée. Alors que le club liégeois se trouvait dans une spirale plutôt négative et que Saint-Trond l’avait emporté la veille, tout comme Malines plus tôt dans la journée, une victoire était envisageable et peut-être même nécessaire pour Jorge Simao et ses hommes. Retour sur ce match remporté par l’Excel.  

Les compositions

Mouscron : Koffi ; Quirynen, Silvestre, Agouzoul, Mohamed ; Hocko, Onana, Xadas (Nlandu 88′) ; Faraj (Tabekou 71′), Olinga (Badibanga 63′), Da Costa

Standard : Bodart ; Jans, Dussenne (Balikwisha 77′), Bokadi, Gavory ; Raskin, Bastien, Amallah ; Cop (Carcela 45′), Lestienne, Oulare (Avenatti 13′)

 

Le match 

Jorge Simao l’indiquait juste avant le match, le plus difficile dans le foot c’est d’être consistant sur une série de plusieurs matches. Le Portugais estimait également qu’avoir eu quatre jours de repos entre ce soir et le match de mardi dernier pouvait faire une grande différence en terme de fraîcheur.

Les intentions des deux équipes sont claires dès le début de la partie. Le Standard essaye de faire le jeu tandis que Mouscron lui offre un bloc bas et solide, restant à l’affût de la moindre perte de balle dans le milieu de terrain. A la 2′, Koffi doit s’allonger pour s’emparer du centre de Lestienne. Mouscron se montre timide offensivement, et la frappe lointaine de Da Costa n’inquiète pas Bodart. Juste après, Koffi sort sa deuxième intervention de la rencontre et est à la parade sur le tir de Raskin. A la demi-heure, Olinga s’infiltre sur la droite. Le Standard récupère le ballon, mais le Camerounais s’empare à nouveau du cuir. Le ballon arrive dans les pieds de Faraj qui centre dans le dos de Jans au deuxième poteau. Xadas pousse le cuir au fond des filets, c’est 0-1. A la 45′, le buteur portugais bottera un très bon coup franc auquel il ne manquait qu’un pied mouscronnois pour le pousser au fond. Dans la foulée, l’Excel se fera une grosse frayeur. La même occasion que celle en tout début de match se produit pour le Standard, sauf que cette fois-ci Koffi ne s’empare pas du ballon. Heureusement pour la défense hurlue, Avenatti ne parvient pas à toucher le ballon. Juste avant que l’arbitre ne siffle le retour aux vestiaires, Lestienne dévie un centre de manière acrobatique, mais Koffi d’une claquette d’abord, puis par sa latte, envoie le ballon en coup de coin. Interrogé à la mi-temps par Eleven Sports, Quirynen insiste sur le fait de rester concentrés pour la suite de la rencontre, ainsi que sur les consignes de son coach de remporter tous les deuxième ballons. Noé Dussenne, le défenseur liégeois anciennement passé par deux fois à l’Excel, affirme quant à lui que Mouscron va craquer. Aux Hurlus de lui prouver le contraire.

Crédit photo : Imago

Dès le début de la seconde période, Mouscron s’offre deux grosses occasions. Olinga tente sa chance mais trouve Bodart (46′). Agouzoul anticipe magnifiquement et traverse le terrain. Arrivé devant le rectangle adverse, le défenseur marocain prêté par le LOSC feinte par deux fois ses opposants avant que son tir n’échoue de peu à côté. A la 60′, Olinga s’en sort très bien techniquement et fait la passe à Da Costa. Le Capverdien s’offre une Zidane avant de mettre Xadas dans une position de frappe parfaite. Malheureusement le buteur du jour ne récidivera pas. Et les Mouscronnois auraient bien pu s’en mordre les doigts. Après un énorme cafouillage dans le rectangle de Koffi, Bokadi frappe et marque. Heureusement pour l’Excel, le VAR indique une position de hors-jeu et le but est logiquement annulé. A la 70′, Koffi, auteur d’une superbe prestation, accueille la tête du même Bokadi entre ses mains. La dernière frayeur du côté de Mouscron viendra des pieds…d’Agouzoul ! Ce dernier ne se montre pas assez vigilant et adresse sa passe pour Koffi en plein dans l’axe. Lestienne, qui s’était montré prompt à s’emparer du ballon, oublie finalement ce dernier et ne profite pas du face à face qui lui a été offert. A la 93′, Badibanga s’offrira une dernière occasion avec une frappe qui manque un peu de puissance, suite à une reconversion offensive.

Les Hurlus l’emportent donc finalement 0-1, et s’offrent par la même occasion leur seconde clean-sheet de la saison. Dimitri Mohamed : « On s’attendait à un match compliqué. On s’est montré combatif, solide, on a gardé le zéro derrière tout en ouvrant rapidement la marque. On aurait même pu tuer la rencontre en début de seconde période. Koffi a réalisé de nombreux arrêts, en défense on s’est montré solide donc c’est normal qu’on se soit félicité à la fin du match. On a pris trois points importants, et on aspire à une petite trêve qui nous fera du bien après le match important à venir contre Malines ». Niveau statistiques toujours, c’est la première fois depuis sa remontée en D1 que l’Excel s’impose à Sclessin, et c’est également la première fois depuis ses 21 derniers déplacements qu’il garde le zéro derrière. L’Excel (17 points) laisse donc sa lanterne rouge à Saint-Trond (14), se replace à égalité avec Malines et se rapproche de Zulte, du Cercle et de Beveren (18 points). La lutte en bas de classement s’annonce ardue, avec un match face à Malines déjà pour Mouscron la semaine prochaine.

 

Les notes

Simao (8) : avec un bilan de 14 sur 27, le Portugais affiche de superbes résultats. Ses joueurs se battent sur le terrain et la mentalité qu’il leur insuffle est clairement observable

Koffi (8) : il a encore effectué de nombreuses parades. On dit souvent qu’une équipe a besoin d’un bon gardien et d’un bon attaquant pour se sauver, et bien l’Excel a les deux en Koffi et Da Costa

Agouzoul (6) : il a fait un bon match avec en prime une action offensive, mais sa bévue dans le dernier quart d’heure aurait pu couter cher à ses couleurs

Onana (8) : très gros match à nouveau de sa part, et hormis à deux reprises où il a voulu garder le ballon trop longtemps, rien à redire sur sa prestation

Faraj (7,5) : son troisième assist de la saison avec un très gros travail défensif pour soutenir Quirynen

Silvestre (8) : l’Argentin a remporté tous ses duels aériens et se montre précieux pour son équipe

Quirynen (6) : il se montre sobre et fait son match, il lui manque juste parfois un peu plus de puissance et de présence dans les duels

Mohamed (7) : en difficulté sur son flanc en première mi-temps, ça n’a plus du tout été le cas en seconde période

Hocko (7) : il a ratissé tout l’entrejeu tout en harcelant Amallah à chaque fois que celui-ci était en possession du ballon

Xadas (6) : il lui a manqué le calme qu’il avait sur le premier but pour en inscrire un deuxième, alors qu’il avait été mis dans des conditions idéales par Da Costa

Olinga (7,5) : il réalise à présent son meilleur enchaînement de matches depuis qu’il est à Mouscron, et ses coéquipiers lui doivent le premier but en grande partie

Da Costa (8) : il a offert un nouveau festival technique aux supporters qui se délectent de sa présence dans l’effectif de Mouscron

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR