Rejoignez nous !

LOSC

AS Saint-Étienne – LOSC : les notes des Dogues

Publié

le

Crédit photo : Imago

En clôture de la douzième journée de Ligue 1, l’équipe de Christophe Galtier, particulièrement remaniée, a été tenue en échec sur la pelouse de Saint Étienne. Voici les notes des Dogues. 

Mike Maignan (6) : Il réalise deux superbes arrêts sur une frappe lointaine de Trauco en début de match et devant Hamouma en fin de mi-temps. Il est pas loin de repousser la tentative de Khazri sur penalty.

Tiago Djalo (6) : Pour sa première en latéral droit, le joueur de 20 ans a pris du temps à rentrer dans son match au niveau du placement avant de clairement prendre la mesure de son poste.

José Fonte (5) : Moins rassurant qu’à l’accoutumée, il a souvent reculé face aux incursions stéphanoises et a manqué d’assurance dans ses relances.

Sven Botman (5) : Tout comme le capitaine lillois, il a fait preuve d’hésitation sur certaines interventions et n’a pas semblé serein sur cette rencontre.

Domagoj Bradaric (4) : Il ne fait pas faute sur le penalty injustement sifflé par l’arbitre mais sa remise de la tête est mauvaise et globalement, il a fait preuve d’une fébrilité à chaque attaque stéphanoise. Auteur d’un bon centre sur l’égalisation lilloise.

Isaac Lihadji (4) : Une première titularisation compliquée pour l’international Espoirs français qui a beaucoup provoqué mais sans grande réussite et sans impact.

Benjamin André (6) : L’un des rares à surnager en première mi-temps, malgré quelques pertes de balles. En deuxième, il a élevé son niveau de jeu avec le reste de l’équipe aurait pu égaliser d’une belle tête sur la barre.

Boubakary Soumaré (4,5) : C’est tout ou rien avec lui. Il a réalisé 60 premières minutes vraiment compliquées avant de totalement dominer l’entrejeu sur la dernière demi-heure.

Luiz Araujo (6,5) : Le meilleur joueur lillois. Il a certes eu du mal à se situer à ce inhabituel poste d’ailier gauche mais il a toujours été disponible, fait les efforts et proposé entre lignes. Dans la lignée de ses dernières titularisations.

Jonathan Ikoné (4,5) : Il marque et c’est ce qu’on retiendra de son match. Du déchet quand il est redescendu, très peu de ballons touchés mais une belle finition pour égaliser avant de sortir.

Burak Yilmaz (5,5) : Il a souvent râlé mais ne s’est jamais découragé avec beaucoup de courses, même s’il a été peu trouvé. Il réalise une superbe remise de la poitrine pour le but de Jonathan Ikoné.

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR