Rejoignez nous !

LOSC

AC Milan – LOSC : Présentation

Publié

le

C’est l’heure du choc pour nos Dogues. Ce jeudi soir, le LOSC se déplace au mythique San Siro pour affronter le Milan AC, à 21h00, en guise de troisième match de poule en Ligue Europa. Une bonne occasion pour les Lillois pour se rappeler aux bons souvenirs de ce stade.

Le dernier affrontement entre les deux clubs restera à jamais un match historique pour le club lillois. Tombés dans un groupe de Ligue des Champions relevé avec l’AC Milan, Anderlecht et l’AEK Athènes, le LOSC réussit l’exploit, le 6 décembre 2006, de s’imposer 0-2 sur le terrain d’un club rossoneri au sommet et de se qualifier pour la première fois de son histoire en huitième de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Peter Odewingie et Kader Keita ont été les buteurs lillois lors d’une soirée que peu d’entre nous vont oublier. Mais plus de treize ans après cet exploit monumental, c’est en Ligue Europa que les deux formations vont de nouveau s’affronter dans une confrontation digne des plus grands.

 

Duel d’invaincus

Si le LOSC se place deuxième du championnat, avec deux petits points de moins que le PSG, il reste néanmoins la seule équipe invaincue de ce championnat de Ligue 1 avec un nouveau nul obtenu ce dimanche à domicile contre l’OL. De son côté, le Milan AC est également sur une très bonne spirale en ce début de saison. Après avoir participé aux tours de qualifications pour rejoindre cette compétition européenne en se débarrassant respectivement des Shamrock Rovers, Bodo/Glimt et Rio Ave aux tirs aux buts, le Milan AC n’a pas raté son démarrage et affirme de journées en journées sa place en tête du championnat.

Au terme des six premières journées, les Rossoneri se placent en première position, deux points devant le surprenant Sassuolo et a déjà mis ses distances avec ses concurrents directs. La Juve est déjà à quatre longueurs du club lombard, tandis que l’Inter est à cinq points tout comme Naples et Rome. Une performance digne du grand Milan, qui s’était un peu perdu depuis quelques années. Ce week-end à l’Udinese, les Milanais ont pu compter une nouvelle fois sur Zlatan Ibahimovic, passeur décisif et buteur en fin de match pour ramener les trois points d’Udine. L’attaquant suédois, touché récemment par le COVID-19 est plus que jamais l’homme fort de ce début de saison en Italie.

En Ligue Europa, le Milan AC a déjà pris ses distances. Vainqueurs 3-1 au Celtic lors de la première rencontre, ils ont confirmé dès la semaine suivante au San Siro en s’imposant facilement contre le Sparta Prague (3-0) pour permettre d’avoir six points en deux matchs et de croire plus que jamais à une qualification dès ce jeudi en battant un LOSC, qui n’a qu’une envie : refaire le coup de ses anciennes gloires pour également se positionner sur une potentielle qualification.

 

Les stats à retenir

Milan, invaincu depuis mars

Si les Milanais caracolent en tête du championnat italien avec leurs cinq victoires en six matchs, ces derniers tiennent une série de vingt-trois matchs sans défaite depuis l’arrêt des championnats. En effet, leur dernière défaite remonte au 8 mars 2020 et une défaite 1-2 sur sa pelouse face au Genoa. Une série impressionnante puisque les Milanais n’ont concédé que quatre fois le nul s’imposant leur des dix-neuf autre rencontres.

Les Rossoneri, intraitables à domicile contre les Français….sauf contre le LOSC

Dans toute son histoire, l’AC Milan n’a perdu qu’une seule de ses 15 rencontres disputées à domicile contre des clubs français en compétition européenne (10 victoires, 4 nuls). C’était évidemment contre le LOSC, un soir de décembre historique.

Les Italiens ne se sont jamais inclinés à San Siro face à leurs autres adversaires français, à savoir Auxerre (1985, 2010), Marseille (1991, 2009), Monaco (1994), Strasbourg (1995), Bordeaux (1996), PSG (2001), Lens (2002) et Lyon (2006). L’AC Milan, qui a remporté 12 de ses 24 matchs face aux clubs français, affiche d’ailleurs un taux de victoire de 50% face aux écuries de l’Hexagone.

Un bilan contrasté contre les transalpins

Le LOSC a affronté cinq adversaires italiens en compétition européenne. Parme en 2001 (victoire 0-2, défaite 0-1) pour le premier exploit de l’histoire européenne des Dogues en Europe. Ce soir-là, à Parme, Lille se qualifiait pour la première fois de son histoire en Ligue des Champions. Il y a eu ensuite la Fiorentina en 2001 où le LOSC s’est imposé deux fois avec des victoires 0-2 à Florence et un 1-0 au Stade Grimonprez-Jooris, le Genoa en 2009 où les Dogues se sont inclinés au Stade Luigi-Ferraris 3-2. Mais le match au Stadium à lui été victorieux 3-0 pour Lille. Les dernières confrontations italiennes face à l’Inter Milan se sont révélées délicates. Deux défaites 1-0 et 1-2 pour sceller ses confrontations jusqu’à aujourd’hui avec ses homologues italiens.

Néanmoins, le LOSC reste invaincu contre son adversaire de ce jeudi soir, (si l’on ne compte pas la victoire 5-0 des Milanais lors de la Coupe Latine en 1951) puisque la première rencontre entre les deux équipes à Bollaert s’est terminée sur un score nul et vierge. Soit un total de cinq victoires, un nul et quatre défaites dans son histoire européenne au XXIe siècle.

Une nouvelle occasion de marquer l’histoire pour Lille 

Dans cette Europa League 2020-2021, le LOSC a remporté lors de la première journée contre le Sparta Prague, sa première victoire à l’extérieur depuis octobre 2009. Le club lillois, qui n’a jamais enchaîné deux victoires hors de ses bases dans la compétition, a l’occasion de marquer l’histoire, jeudi.

 

Les groupes 

Les infos lilloises :

Le groupe : Maignan, Chevalier, Karnezis – Fonte, Djalo, Soumaoro, Botman, Pied, Celik, Reinildo, Bradaric – André, Soumaré, Xeka, Sanches, Niasse, Yazici, Ikoné, Bamba – David, Weah, Yilmaz, Lihadji

Absents : Pizzuto (pas qualifié) et Araujo (entorse)

Les infos milanaises :

Non communiquée.

 

Le duel à suivre 

Zlatan Ibrahimovic vs Burak Yilmaz

Duel d’hommes ce jeudi soir. Le turc Burak Yilmaz semble être parti pour être titulaire, lui qui était sur le banc lors des deux premières journées. Auteur de quatre buts et deux passes décisives, il fait parler clairement son leadership et son expérience sur le terrain comme un certain Zlatan Ibrahimovic qui ne cesse de nous impressionner aujourd’hui. L’attaquant de 39 ans est aujourd’hui le facteur X de son équipe. Il a été buteur sept fois lors des quatre premières journées de Serie A, mais celui qui souhaite libérer ses jeunes partenaires de la pression, n’a pas encore scoré en phase de groupes de Ligue Europa cette saison. Son seul but était lors de la rencontre face aux Shamrock Rovers lors des tours de qualifications.

Lui, qui joue sa deuxième campagne de Ligue Europa, jouera face à adversaire qu’il connaît bien. Face à Lille, le suédois a marqué trois fois lors de ses quatre années. Dans un match où de nombreux jeunes seront alignés, l’expérience des deux expérimentés pourra faire la différence que ce soir un début ou en fin de match.

 

La décla du coach adverse

« Nous avons besoin d’énergie et de fraicheur »

Pour ce match contre Lille, l’entraîneur italien Stefano Pioli a évoqué l’équipe lilloise et le début de saison de son équipe, qu’il ne va pas hésiter à faire tourner demain soir : « Ce sera un match important, Lille est une bonne équipe qui est en forme en ce moment comme nous. Ce ne sera pas décisif, mais il y a beaucoup de choses à jouer. Nous avons bien commencé dans le groupe et nous voulons continuer de cette manière. Il y aura quelques changements, nous avons besoin d’énergie et de fraîcheur, nous en saurons plus après le dernier entraînement. Nous voulons diriger le jeu et jouer un football offensif. Nous sommes une équipe jeune mais déjà mature sur le terrain, nous travaillons bien ensemble. Notre force, c’est l’équilibre. Nous sommes conscients de ce que nous avons bien fait, et aussi de ce qu’il nous reste à faire. Nous n’en sommes qu’au début et nous devons avoir le courage de continuer à grandir et à trouver la bonne impulsion, en faisant toujours preuve de disponibilité, de devoir et de sacrifice. J’ai toujours cru en la qualité de mes joueurs et de mon équipe. »

Rendez-vous donc ce jeudi à 21h en clair sur RMC Story, RMC Sport 1 ou sur Téléfoot La Chaîne pour cette rencontre d’une haute importance, qui sera également synonyme de retrouvailles avec Simon Kjaer ou Rafael Leao pour les Dogues et Tiago Djalo pour les Milanais. Retrouvez l’avant-match dès 20h sur Le Petit Lillois et dès 21h, un live commenté d’Hervé Weugue et Jean-Pierre Mortagne. La rencontre sera arbitrée par le polonais Bartosz Frankowski. 

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR