Rejoignez nous !

Football

Les matchs qui ont marqué la saison du doublé : la prise de pouvoir contre Monaco

Publié

le

Le contexte

Après plusieurs matchs convaincants, Lille est 2ème du championnat à l’entame de cette 14ème journée de Ligue 1. Une victoire permettrait au LOSC de prendre la tête du championnat, une première depuis août 2006 (leader à la fin de la 2ème journée en 2006-2007). Pour cela, il faudra battre une équipe de Monaco, 16ème, en difficulté sur ce début de saison (2 victoires en 13 journées) mais qui reste sur une victoire écrasante à l’extérieur face à Nancy (0-4).

Les compositions

Vainqueur large la semaine précédente face à Caen, notamment grâce à un triplé en 20 minutes de Moussa Sow, Rudi Garcia opte pour une composition plus offensive avec Pierre-Alain Frau qui accompagne le trio Gervinho-Sow-Hazard. Côté monégasque, Guy Lacombe décide d’aligner un 4-2-3-1 avec un certain Pierre-Emerick Aubameyang, lillois la saison passée, à la pointe de l’attaque.

 

 

Le déroulement du match

Après un début de partie équilibré entre les deux équipes, Lille va mettre le pied sur l’accélérateur à partir de la 10ème minute. Frau, Gervinho et Sow arrivent à se trouver et le premier sert l’ivoirien dans la surface. Ce dernier est devancé in extremis par Ruffier (12′). Immédiatement après, Ruffier repousse une frappe de Sow. Le ballon revient sur Gervinho qui enchaîne immédiatement mais ça passe à côté (13′). Quelques minutes plus tard, c’est au tour de PAF de s’essayer avec un joli retourné acrobatique au point de pénalty. Malheureusement, c’est au-dessus (19′). Sûr de leurs qualités techniques, les Dogues ont la maîtrise du ballon et du match. Celle-ci va être récompensé peu avant la mi-temps. Sur une inspiration géniale d’Eden Hazard, le ballon arrive dans les pieds de Frau. D’un superbe contrôle, il élimine son adversaire et enchaîne instantanément pour tromper Ruffier (39′, 1-0). L’ouverture du score ne va pas ralentir les lillois qui vont tenter d’accentuer leur avantage au score. Néanmoins, le score en restera là et Lille mène 1-0 à la mi-temps et reprend potentiellement la 1ère place au leader brestois.

Au retour des vestiaires, l’entraîneur monégasque décide de faire rentrer Gakpé et Haruna pour évoluer dans un système plus offensif. Mais les Dogues ne faiblissent pas. Sur un bon centre de Debuchy, Sow trouve en retrait Gervinho. L’ivoirien reprend en une touche mais croise trop sa frappe (49′). Gâchant de belles situations offensives, les joueurs de Rudi Garcia s’exposent à des contre-attaques et des coups de pieds arrêtés. Sur un coup-franc de Mangani, après une intervention manquée par Frau, le ballon revient sur Adriano qui, d’un superbe retourné acrobatique, crucifie Landreau (57′,1-1). Sonnés, les lillois vont être près de la correctionnelle quelques minutes plus tard. Servi sur le côté gauche, Bulot frappe en force et voit sa frappe repoussée par Landreau du pied (61′). Cet arrêt de Landreau va sonner la révolte du LOSC, menée par un certain Eden Hazard. Après un numéro dont il a le secret, il trouve Cabaye en retrait qui voit sa frappe être contrée (62′). Le même Cabaye va voir son coup-franc, lointain mais vicieux, finir sur le poteau de Ruffier (63′). A 20 minutes de la fin du match, Garcia décide de sortir Gervinho, peu en réussite offensivement, pour faire entrer Obraniak (72′). Après ce changement, Lille obtient une énorme occasion. Debuchy prend sa chance et voit sa frappe être repoussée par Ruffier dans les pieds de Sow. Seul aux six mètres, l’avant-centre lillois va tirer au-dessus des buts (73′). De Melo remplace le buteur lillois, Frau (77′). Et la délivrance arriva d’un remplaçant. Après une belle action couloir droit entre Debuchy, Cabaye et Hazard, le Belge rentre dans la surface et sert Obraniak en retrait. Le polonais ne se fait pas prier pour reprendre en une touche du gauche et prendre Ruffier à contre-pied (78′,2-1). Après ce but, les Dogues vont gérer leur avance au score.

Le LOSC s’impose finalement 2-1 face à Monaco et prend la tête du championnat avec 24 points, ex-aequo avec Montpellier mais avec une meilleure différence de buts.

Crédit photo : IconSport

Advertisement
Cliquez pour commenter

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR