Rejoignez nous !

LOSC

Les 11 Dogues passés à Marseille

Publié

le

Nous avons profité du choc qui se profile ce week-end entre le LOSC et l’OM pour réaliser un 11 de départ de joueurs qui ont évolué dans le Nord et sur la Canebière.

• Gardien – Pierre Angel dit « Pepito » : Il termine vice champion de France avec le LOSC en 1950 et 1951, et est titulaire dans les buts lillois lors de la finale de la Coupe Latine 1951 face au Milan AC. Ensuite Marseillais entre 1953 et 1955, il y dispute une soixantaine de matchs, dont la finale de coupe de France 1954. Steve Elana (37 matchs avec Lille) ou Pegguy Arphexad (2) auraient fait de belles doublures, mais ils n’ont joué aucun match avec Marseille, cantonnés au rôle de troisième gardien ou en réserve.

• Latéral gauche – Johnny Ecker : 98 matchs et 4 buts avec le LOSC (dont son inoubliable coup franc à Parme en aout 2001). Au départ de Vahid Halilhodžić (avec lequel il était passé de la D2 à la Ligue des Champions), il quitte aussi Lille, pour Marseille. Sur la Canebière, il participera notamment à l’épopée en coupe UEFA 2004 (finaliste contre Valence). Défenseur rugueux, on se souvient aussi d’une résine qu’il a porté à plusieurs reprises en compétition avec l’OM.

• Défenseur central – Christophe Galtier : Formé à l’OM, Christophe Galtier a joué 93 matchs dans le Nord. Il s’apprête d’ailleurs à diriger son 100ème match sur le banc lillois, dimanche, face à son club formateur.

[irp posts= »14273″ name= »Christophe Galtier, la centième contre Marseille »]

• Défenseur central – Adil Rami : Formé au LOSC et champion de France avec Lille, la mascotte du LOSC a joué 163 matchs avec le maillot rouge. En 2011, il s’envole à l’étranger avant de revenir en France et plus précisément à Marseille en 2017.

• Latéral droit – Jocelyn Angloma : Le guadeloupéen dispute plus de 100 matchs chez les Dogues entre 1987 et 1990 et y inscrit 13 buts (il ne marquera jamais autant de buts ailleurs). Mais c’est bien en tant que joueur de Marseille qu’il soulèvera la Coupe des Clubs Champions (en 1993) et connaîtra de nombreuses sélections en équipe de France (37 au total). A noter, en 2006, il effectue une pige en tant que recruteur pour le LOSC dans la zone Antilles-Amérique du Sud. Epoque à laquelle il a d’ailleurs été international pour la Guadeloupe en participant à la Gold Cup 2007 (demi-finaliste).

Au milieu, nous aurions pu choisir Sylvain N’Diaye ou Benoit Pedretti passés par les deux clubs, mais nous n’avons pas souhaité séparer deux frangins.

• Milieux axiaux : La paire Cheyrou, avec Bruno (113 matchs et 32 buts à Lille) et Benoit (116 matchs, 3 buts à Lille), qui ont joué ensemble chez les Dogues (3 saisons communes entre 1999 et 2002), mais qui ne se sont pas croisés à Marseille. C’est en effet l’aîné qui découvre l’OM en premier (20 matchs en 2004/05 sous forme de prêt du Liverpool FC), avant que son cadet Benoit devienne un cadre du Vélodrome (306 matchs et 28 buts entre 2007 et 2014). Benoit s’y construit un beau palmarès (champion de France 2010, vice champion en 2009, 2011 et 2013, 3 coupes de la Ligue…)

[irp posts= »14219″ name= »Le 11 des joueurs qui ont compris que Lille était supérieur à Lens »]

• Ailier gauche – Dimitry Payet : Le réunionnais arrive à Lille juste après le doublé coupe-championnat de 2011. Son transfert pour 8M€ est alors le record d’achat du club lillois. Il joue une saison avec Eden Hazard avant de lui succéder dans le rôle de meneur de jeu depuis son aile (12 buts et 12 passes décisives en L1 pour la première saison au Grand Stade). Il quitte ensuite le LOSC pour l’OM avec lequel il s’approche aujourd’hui des 50 buts en 200 matchs. Sur ce coté gauche il y avait match avec Philippe Brunel, lillois entre 2002 et 2005, mais sa trace à l’OM était trop limitée (11 matchs en 6 mois).

• Ailier droit – Loic Rémy : Il marque 42 buts avec l’Olympique de Marseille entre 2010 et 2012, où il est associé à Gignac ou Valbuena par Didier Deschamps. Il y remporte le Trophée des champions en 2011 (contre le LOSC) et la Coupe de la Ligue en 2012. Après plusieurs clubs en Angleterre ou en Espagne, il fait désormais figure à 33 ans de cadre du vestiaire lillois, où il continue de scorer depuis l’été 2018 (18 buts en 55 rencontres)

Milieu offensif – Abedi Pelé : L’OM est le club dans lequel il aura joué le plus de matchs en professionnels (150 pour 30 buts, 5 titres de champion de France et 1 C1). C’est d’ailleurs Marseille qui prête le Ghanéen (triple ballon d’or africain) au LOSC entre 1988 et 1990 pour une vingtaine de buts en 52 rencontres.
L’un de ses trois fils, André AYEW, est d’ailleurs né lors de son passage dans le Nord (à Seclin en décembre 1989)

• Buteur – Miladin Bečanović : avec 60 matchs et 16 buts chez des Dogues pourtant en souffrance en D1 entre 1995 et 1997, il attire l’attention des marseillais qui choisissent de le recruter. Mais la patience du Vélodrome est déjà limitée (syndrome « grantatakan»). Miladin est donc transféré au Havre 6 mois plus tard.

Crédit photo : IconSport

Advertisement
1 commentaire

1 commentaire

  1. Ago

    15 février 2020 at 09:05

    Techniquement, on peut aussi citer Florian THAUVIN qui aura marqué Lille par son pressing haut… hors du terrain. Il n’en reste pas moins un très bon joueur.

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR