Rejoignez nous !

Football

Christophe Pignol, un Dogue éloigné des terrains à cause d’une leucémie aiguë

Publié

le

Dans notre édition d’hier du calendrier de l’avent, il fallait élire votre joueur préféré qui a porté le numéro 6 au LOSC  durant le XIème siècle. Et parmi ces Dogues, il y avait Christophe Pignol, un joueur possédant une histoire particulière qui mérite d’être remémorée…

En avril 2001, alors qu’il était joueur au LOSC, Christophe Pignol apprend qu’il a une leucémie aiguë. Le défenseur latéral a du stopper temporairement sa carrière pour se soigner. Un moment délicat pour le joueur mais qui a pu compter sur le LOSC, comme il le témoigne dans un entretien avec Poteaux Carrés :

« Le club a été surtout aux côtés de mon épouse et de mes enfants. Ils ont accompagné ma femme matériellement parlant. Ils lui ont dit le jour où j’ai été hospitalisé à Marseille : « Tu suis Christophe et tu ne t’occupes de rien. Tout le reste on s’en occupe. » Le déménagement, le salaire qui tombait tous les mois. Ma femme, elle, n’avait qu’une idée en tête, c’était de me soutenir. Ils se sont comportés royalement, du début jusqu’à la fin. Vahid notamment a été présent, il avait toujours une pensée pour moi. Sa femme a appelé ma femme, il ne m’a jamais lâché. 

Quand j’ai eu terminé les traitements, il m’a appelé. Il m’a dit : « Christophe, qu’est-ce que tu veux faire ? Il te reste deux ans et demi de contrat ». Je lui ai dit : « J’aimerais bien essayer de reprendre ». Il m’a dit : « Et bien prépare-toi, je t’attends, tu reviens quand tu veux ». On a eu des relations assez fortes. Après je me suis rendu à l’évidence que je ne pouvais pas continuer à jouer au haut niveau, c’était trop d’exigences, trop de sacrifices que je n’avais plus envie de faire. A 31, 32 ans je me suis rendu à l’évidence qu’il fallait que j’arrête. Ça n’a pas été facile comme décision à prendre, j’aurais vraiment voulu continuer à jouer au football mais j’avais trop laissé de forces dans la bataille et un jour j’ai rencontré les dirigeants. A l’époque, Luc Dayan quittait la présidence et c’est Seydoux qui prenait la présidence, un gars que je ne connaissais pas. On a mangé ensemble, je lui ai expliqué mon cas et à la fin du repas, je me rappelle que Michel Seydoux m’a dit : « Voilà, il te reste deux ans, le club te doit ça ». Il a fait le chèque et je suis parti. Jusqu’au bout, le LOSC a été à mes côtés et je ne l’oublierai jamais. »

Par la suite, le numéro 6 de Christophe Pignol n’a plus été attribué au LOSC pendant quelques saisons. Après sa guérison totale, Christophe a publié un livre : « Le match de ma vie », aux Éditions du Moment en 2008. Depuis la saison 2016/17 il apparaît en tant que consultant sur BeinSport.

Crédit photo : Icon Sport

 

Advertisement
1 commentaire

Vous devez être identifié pour commenter Connectez vous

Laissez une réponse

Populaires

Le Petit Lillois

GRATUIT
VOIR